EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Kinshasa, comment les pesticides empoisonnent la population

Images low quality Il en parle comme de la mission de sa vie. Celle de « préserver la beauté » de son pays, l’un des poumons verts de la planète. A 39 ans, Jean de Dieu Minengu, clinquant professeur d’agronomie à l’université de Kinshasa, a la lourde tâche de coordonner la transition écologique en République démocratique du Congo (RDC), une mission que lui a confiée le président Félix Tshisekedi en février 2020. Dans ce pays grand comme quatre fois la France, les défis de la toute nouvelle Agence congolaise de transition écologique et du développement durable (Actedd) sont titanesques. L’une de ses priorités : la lutte contre les pesticides interdits qui empoisonnent les cultures maraîchères, principalement à Kinshasa. Pour mesurer l’ampleur du phénomène, Jean de Dieu Minengu sillonne, sous escorte policière, les environs cultivés de la capitale. Ce jour-là, direction Kimwenza, une localité située sur les hauteurs de Kinshasa. Ici, les exploitations s’étendent sur plusieurs hectares. Donatien M., un maraîcher qui fait travailler une dizaine de personnes, assure n’utiliser qu’occasionnellement des pesticides. Mais ses légumes aux feuilles sans défaut laissent Jean de Dieu Minengu sceptique. « Des cultures comme le céleri, le gombo ou l’aubergine sont difficiles à réaliser sans pesticides. On pulvérise trop facilement. Certains... Voir plus

Affaire Chebeya en RDC: «Un trou pour le cadavre avait...

première fois, deux policiers reconnaissent avoir participé à l’assassinat des... Voir plus

RDCongo: l’incroyable élection du bureau de l’Assemblée nationale

Journée cruciale pour la politique congolaise, mercredi, avec l’élection par... Voir plus

RDC : Le Coordonnateur Adjoint de L'ACTEDD parle de la...

A l'ouverture des travaux de rédaction des statuts et règlements... Voir plus

CABD