EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

République démocratique du Congo, l’alternance en suspens

Images low quality

L’opposant Félix Tshisekedi a été déclaré vainqueur de la présidentielle en RDC. Mais ce résultat est contesté, notamment par les observateurs de l’Eglise catholique.

ditorial du « Monde ». Une série d’événements extraordinaires se sont produits, depuis deux ans, en République démocratique du Congo (RDC). A partir de décembre 2016, bravant la répression, les Congolais et l’Eglise catholique ont fini par contraindre le président, Joseph Kabila, à renoncer à se maintenir au pouvoir au-delà de la limite constitutionnelle. Il lui a fallu dix-huit mois pour mettre cette décision en œuvre, mais, en août 2018, pour la première fois dans l’histoire du pays, un président sortant a accepté de ne pas se représenter.

Des candidats d’opposition se sont présentés à l’élection présidentielle. Puis, le 30 décembre, les électeurs de la RDC se sont rendus aux urnes. Et, bien que dans des conditions parfois rudimentaires dans cet immense pays, le scrutin a eu lieu. Dans certaines régions, des électeurs privés d’élection pour des raisons d’urgence sanitaire ont pris sur eux d’aller voter. L’Eglise catholique a envoyé 40 000 observateurs dans les bureaux de vote. Pendant dix jours, les Congolais ont retenu leur souffle. Jeudi 10 janvier, le verdict de la Commission... Voir plus

RDC : Les Etats-Unis mettent en garde la Cour constitutionnelle

Le département d’Etat américain (affaires étrangères) a répété ce... Voir plus

Selon le Bureau des Nations Unies pour les droits...

GENEVE (16 janvier 2019) - Le Bureau des Nations... Voir plus

Rwanda : l’enquête sur le meurtre de l’ex-chef du...

Plus de cinq ans après les faits, l'enquête relative... Voir plus

CABD