EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : le tripatouillage des scrutins provinciaux et législatifs destiné à donner une large majorité au FCC

Images low quality

Par Gerard Gerold

Ancien conseiller politique à la MONUC, Chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique.

Le 20 janvier 2019, la Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC) confirmait les résultats de l’élection présidentielle promulgués par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) dans la nuit du 9 au 10 janvier et désignait Félix Tshisekedi comme président élu du pays.

Ces deux institutions garantes devant les citoyens et les électeurs congolais du respect de la Constitution et de l’état de droit ont délibérément trahi la vérité arithmétique des urnes et failli à leurs responsabilités. Elles ont occasionné la plus importante fraude de l’histoire électorale du continent africain.

En effet, cette manipulation des résultats de l’élection présidentielle s’est accompagnée d’un vaste tripatouillage des scrutins provinciaux et législatifs destiné à donner une large majorité de députés au rassemblement politique dirigé par le président sortant, Joseph Kabila. Tous les principes, procédures et standards dont l’application en matière électorale est exigée par la législation nationale et préconisée par les Nations-Unies, l’Union africaine et les organisations sous régionales ont été bafoués.

Ce qui vient de se passer en RD Congo n’est pas qu’un avatar électoral de plus dans une liste... Voir plus

RDC: Tshisekedi dévoile les grands axes de sa diplomatie

Félix Tshisekedi a dévoilé ce vendredi les principaux axes... Voir plus

RDC : 500.000 dollars, le prix d’un siège au Sénat,...

Dans un pays pauvre comme la République Démocratique du Congo,... Voir plus

CABD