EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Les femmes, clé de la résilience des peuples et de la planète

Article



Des actions créatives en faveur du climat et axées sur le genre sont essentielles pour atteindre les objectifs de l'Accord de Paris.



Le changement climatique aura des répercursions uniques et sans précédent sur les femmes et les filles à travers le monde entier. Il est essentiel d’adopter des approches axées sur le genre pour des actions plus efficaces alors que de multiples catastrophes se succèdent et ébranlent nos sociétés et économies.



La dégradation de l’environnement va davantage marginaliser les femmes; que ce soit pour aller chercher de l’eau, trouver du bois de chauffage, échapper à la sécheresse et à la famine, ou subvenir aux besoins de leurs familles. Ces forces déstabilisatrices exposent les femmes et les filles à des risques croissants, notamment en ce qui concerne la violence sexiste.



Le pouvoir des femmes dans l'action climat



Or, les femmes sont le pilier de nos efforts pour maintenir la température en dessous de 2 degrés, protéger nos forêts, construire des économies et des sociétés résilientes au climat, et un monde plus inclusif et plus sûr pour les générations à venir.



D'une certaine manière, les actions climatiques actuelles sont loin d'atteindre nos objectifs en matière d'égalité des sexes et d'autonomisation des femmes et des filles, comme indiqué dans l'ODD 5 du Programme de développement durable à l'horizon 2030.



Il est impératif d'assurer un développement humain en reliant les actions climatiques et environnementales à des solutions non sexistes. En d’autres termes, des approches isolées de l'action climatique, de la problématique hommes-femmes et du développement durable ne suffisent plus.



Toutes ces actions doivent être connectées pour s'assurer qu'aucune femme ou fille ne soit laissée de côté.



Donner aux femmes les moyens d'agir



Plus de 70 pays travaillent pour garantir le leadership et la prise de décisions des femmes dans la gestion de l’environnement, tandis que 86% de nos projets pour le climat et l’environnement intègrent et font progresser l’égalité des sexes.



Dans des pays comme le Cambodge, les femmes gagnent 500 dollars E.U. de plus par an en vendant leurs produits en provenance des jardins potagers et ce, grâce aux approches axées sur le genre. Au Niger, les jardins collectifs et des modèles de commercialisation avancés améliorent la santé des femmes et garantissent l'accès à des aliments sains aux jeunes filles. En Ouganda, le gouvernement élabore actuellement un plan national d'adaptation au secteur agricole axé sur la problématique du genre, avec l'appui d'un programme commun PNUD-FAO.



Ces actions permettent de placer les femmes au centre des actions en matière de gestion des ressources naturelles et d'approvisionnement en nourriture. Elles offrent également de nouvelles opportunités en dehors de la ferme, et au-delà des mariages précoces ou forcés, des mutilations génitales, de l'esclavage et d'autres actes effroyables qui ne devraient pas avoir lieu au 21ème siècle.



PNUD




Vous pouvez télécharger ce document ici :

Les femmes, clé de la résilience des peuples et de la planète

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD