EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Boire régulièrement des boissons sucrées ou du thé augmente le risque des maladies rénales

Article

Il est généralement connu que la consommation excessive de sucre peut mener à long terme au diabète. Cependant, ce qui n’est pas connu du grand public, est que la consommation excessive de boissons sucrées telles que les boissons gazeuses, les jus de fruits, et même le thé, peuvent augmenter le risque des maladies rénales.

Boissons sucrées et maladie rénale

Une étude récente effectuée par l’Université Johns Hopkins a révélé que les boissons sucrées, les jus de fruits, la bière et même le thé peuvent augmenter le risque de maladie rénale.

Les chercheurs affirment que les personnes qui boivent régulièrement ces boissons courent un risque de maladie rénale 61% plus élevé. Les résultats ont également montré que la bière et même le thé étaient également associés à une probabilité plus élevée de maladie rénale.

Les scientifiques ont expliqué que le sucre contenu dans les autres boissons pouvait entraîner une prise de poids, une hypertension artérielle et une résistance à l’insuline au fil du temps. Selon eux, ces problèmes de santé pourraient ensuite mettre progressivement le stress sur les reins et accélérer la perte de la fonction de filtrage de l’organe.

En France, plus de 7000 décès prématurés sont dus chaque année à une maladie rénale chronique et dans 50% des cas, les maladies rénales chroniques qui conduisent à l’insuffisance rénale sont la conséquence d’un diabète ou d’une hypertension artérielle.

Pendant l’étude de l’Université Johns Hopkins, les chercheurs ont examiné des données d’enquête sur la consommation de boissons chez 3 003 hommes et femmes afro-américains.

Les résultats

Les chiffres ont montré que les Afro-Américains sont plus susceptibles d’avoir une maladie rénale que les Caucasiens.

Les participants avaient en moyenne 54 ans et n’étaient pas atteints d’insuffisance rénale. Mais après avoir suivi les participants pendant huit ans, 6% de ces personnes, soit 185 personnes, avaient développé une maladie rénale.

L’équipe de recherche dirigée par le docteur Casey Rebholz a comparé les boissons sucrées, sodas et jus de fruits, aux facteurs pouvant contribuer aux lésions rénales telles que le tabagisme, l’obésité, l’hypertension, le diabète et le manque d’exercice. Ils ont également décidé d’examiner chaque boisson à part.

Pris isolément, le soda était associé à un risque de maladie rénale plus élevé de 9%. Les chercheurs ont identifié quatre modèles de consommation de boissons, chacun comprenant trois boissons dans l’ordre de consommation maximale à consommation minimale. Par exemple, un modèle incluait les jus d’agrumes les plus consommés, les autres jus de fruits consommés en second lieu et les jus de légumes les moins consommés. L’eau aromatisée était associée à un risque plus élevé, après analyse, la configuration la plus associée aux maladies du rein était le soda, les jus de fruits sucrés et l’eau aromatisée.

L’équipe a indiqué dans le rapport publié dans le Clinical Journal of the American Society of Nephrology que ces résultats étaient surprenants. Elle a également ajouté qu’il existe un certain nombre de types d’eau qui sont annoncés comme étant sains mais dont on n’est pas sûr des effets bénéfiques sur la santé.

Le docteur Rebholz a affirmé que ces résultats s’ajoutent aux preuves sur les effets néfastes des boissons sucrées sur la santé et aux recommandations pour éviter leur consommation.

Selon docteur Holly Kramer de l’Université Loyola de Chicago, un taux de sucre élevé, quelle que soit son origine, peut entraîner une prise de poids, une résistance à l’insuline et une pression artérielle élevée. Elle a également affirmé que ces facteurs exercent ensuite un stress sur les reins et peuvent accélérer la perte de la fonction rénale au fil du temps.

Qu’est-ce que la maladie rénale chronique et comment la détecter ?

L’insuffisance rénale chronique est la perte progressive de la fonction rénale. Les reins filtrent le sang des déchets et de l’excès de liquide avant qu’ils ne soient excrétés dans l’urine. Ils aident également à maintenir une bonne pression artérielle.

À mesure que la maladie progresse, les reins ne fonctionnent pas correctement et des quantités dangereuses de déchets s’accumulent dans l’organisme. Le risque de maladie rénale chronique augmente avec l’âge.

La maladie rénale chronique ne provoque généralement aucun symptôme jusqu’à ce qu’elle ait atteint un stade avancé. Elle peut être détectée tôt par des analyses de sang et d’urine.

Les symptômes incluent : Nausée, Vomissement, Perte d’appétit, Fatigue et faiblesse, Problèmes de sommeil, Des changements dans la quantité d’urine, Diminution de la concentration, Crampes et contractions musculaires, Gonflement des pieds et des chevilles, Démangeaisons persistantes, Douleur à la poitrine, si du liquide s’accumule autour de la paroi du cœur, Essoufflement, si du liquide s’accumule dans les poumons, Hypertension difficile à contrôler.

Santé plus

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Boire régulièrement des boissons sucrées ou du thé augmente le risque des maladies rénales

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD