EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Sciences : La vie s'est déjà installée sur une île apparue fin 2014 dans le Pacifique

Article

Une éruption volcanique sous-marine avait fait émerger une terre d'un kilomètre de diamètre entre deux îlots. Des végétaux et des animaux ont commencé à coloniser ce nouveau territoire sur lequel s'échouent également... des déchets plastiques.

Le 20 décembre 2014, un volcan sous-marin entre en éruption dans l'archipel des Tonga, dans l'océan Pacifique. La caldera crache de tels volumes de laves et de cendres qu'une petite île d'un kilomètre de diamètre environ émerge peu à peu des flots entre les deux îlots Hunga Tonga et Hunga Ha'pai. Les scientifiques pensent alors qu'il ne faudra que quelques mois pour que les eaux engloutissent ce nouveau territoire.

Quatre ans plus tard, la petite île est pourtant toujours là. Les cendres se sont consolidées pour former une roche solide. Le paysage a quelque peu changé et les vagues qui l'assaillent ont en effet comme à en modifier l'apparence. Mais loin de disparaître, la nouvelle île résiste. Elle est même désormais reliée aux deux petits îlots entre lesquels elle était apparue. Une petit vidéo diffusée fin 2017 par le studio de visualisation du Goddard Space Flight Center de la Nasa permettait de retracer cette histoire:

La semaine dernière, l'agence spatiale américaine a donné des nouvelles de la petite île volcanique dans un petit article posté sur son blog Nasa Earth Expeditions. Dan Slayback, spécialiste de l'imagerie spatiale au Goddard Space Flight Center s'est en effet rendu sur place en octobre accompagnant de jeunes étudiants et leurs professeurs lors d'un voyage éducatif dans le Pacifique sud. Jusque-là, le scientifique n'avait étudié l'îlot que par satellite.

Le chercheur avait comme principal objectif de déterminer des points de référence pour déterminer plus précisément l'élévation de l'île (qui culmine à une centaine de mètres d'altitude). Le chercheur a été surpris par la présence d'une sorte de boue argileuse qu'il ne pense pas être formée de cendres et dont l'origine le laisse perplexe. «Sur les images satellites, vous voyez cette matière plus claire. Elle est très collante. Même si nous l'avions vu, nous ne savions pas ce que c'était et je n'ai aucune idée d'où elle peut provenir car il ne s'agit pas de cendres», explique-t-il.

Cette petite expédition permet également d'avoir des photos de la surface. On peut constater que la vie n'aura pas mis longtemps à s'approprier les lieux. Des plantes ont commencé à coloniser les plages. Il pourrait s'agir de patates à Durand, selon un botaniste amateur du groupe Facebook «Quelle est cette plante?» sur lequel nous avons partagé l'image ci-dessous, prise par Dan Slayback, pour tenter d'identifier le végétal:

Le scientifique de la Nasa a aussi constaté la présence de «patches de végétation» sur les flancs du volcan. Le chercheur n'étant de toute évidence pas un spécialiste, il n'a pas donné plus de détails... Les végétaux ne sont pas les seuls à s'être appropriés les lieux. La petite expédition a pu observer une chouette effraie, probablement installée sur l'un des deux petits îlots, mais surtout des sternes fumeuses. Ces dernières nidifient dans les ravines formées par le ruissellement des eaux de pluie sur les flancs du cône volcanique.

«L'île est érodée par la pluie à un rythme bien plus rapide que ce que j'avais imaginé», commente d'ailleurs Dan Slayback. «Nous nous étions concentrés sur l'érosion de la côte sud sur laquelle les vagues viennent s'écraser. (...) c'est un autre aspect qui nous est apparu clairement lorsqu'on s'est retrouvé en face de ces grandes ravines. Elles n'existaient pas il y a trois ans, et elles sont maintenant profondes de deux mètres!»

Mais la vie n'est pas la seule à avoir trouvé refuge ici. Les déchets plastiques aussi commencent déjà à s'accumuler sur le rivage...

Le Figaro

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Sciences : La vie s'est déjà installée sur une île apparue fin 2014 dans le Pacifique

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD