EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : 100 millions USD de salaire des agents disparaissent suite à une faible couverture des banques

Article



La faible couverture des banques dans différentes provinces serait à la base de la disparition d’environ 162 917 158 634,53 FC soit 100 millions USD des salaires des agents et fonctionnaires de l’Etat, indique un audit de la Cour des Comptes sur la bancarisation. Pour effectuer la paie, les banques font recours à des guichets mobiles (Agents payeurs des banques ou sous-traitants).



A titre illustratif, le cas de la province du Haut Lomami qui ne dispose que d’une seule banque, à savoir la TMB, laquelle n’est implantée que dans le chef- lieu ; la province du Kasaï central où certains agents sont payés par Airtel Money comme sous-traitant de RAWBANK, succursale de Kananga. Selon le syndicat des enseignants du Congo, le séjour sur place de ces guichets mobiles n’excède pas généralement trois jours.



En plus, ce délai ne permet pas de servir tous les bénéficiaires. Les salaires non payés sont retournés à la banque, qui les assimile aux reliquats à reverser dans le sous-compte du compte général du Trésor.



Se référents aux différentes données de la Cour des Comptes, il se dégage des discordances entre les montants de listings de paie et des avis de crédits. Pour l’exercice 2015 par exemple, tel que l’indique l’audit de la cour des comptes, les listings totalisent CDF 527 024 907 689,10 tandis que les avis de crédits donnent, quant à eux, un montant de CDF 689 942 066 323,63, soit un écart de CDF 162 917 158 634,53.



Pour rappel, l’article 3, tiret 6 du Protocole d’Accord sur la Paie des agents et fonctionnaires de l’Etat signé en 2012 entre d’une part, le Gouvernement de la République et l’Association Congolaise des Banques “ACB” renseigne que les banques s’engagent à procéder à l’ouverture de comptes individuels pour les agents et fonctionnaires de l’Etat désignés sur les listings ; Rendre les salaires disponibles dans les comptes des bénéficiaires dans un délai ne dépassant pas quarante-huit (48) heures, à compter de la date de réception de l’avis de crédit et des listings de paie des fonctionnaires de l’Etat concernés…



La lutte contre la corruption demeure une priorité pour le chef de l’Etat afin de mettre fin à la grogne sociale qui s’intensifie de plus en RDC.



Valery M., Deskeco.com


Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : 100 millions USD de salaire des agents disparaissent suite à une faible couverture des banques

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD