EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RD Congo: la levée des sanctions de l’UE visant des pro-Kabila, la version du journal Le Soir

Article



Félix Tshisekedi a réuni le corps diplomatique mais n’a pas prononcé cette phrase devant eux. Elle est écrite sur la version remise à la presse.



Le nouveau président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, souhaite la levée des sanctions de l’Union européenne qui visent depuis 2017 des proches de l’ex-président Joseph Kabila, selon un document distribué vendredi par la présidence à la presse.



« Je voudrais finalement lancer un appel pressant pour la levée des sanctions ayant concerné l’un ou l’autre responsable congolais », lit-on dans la version écrite du discours du chef de l’État à l’occasion d’une cérémonie de vœux devant le corps diplomatique à Kinshasa.



Le nouveau président congolais n’a cependant pas prononcé cette phrase devant les ambassadeurs.



Interrogée par l’AFP, la présidence n’a pas expliqué cette omission, mais n’a pas nié que le président congolais envisageait de demander cette levée des sanctions.



14 responsables concernés



Ces sanctions renouvelées en décembre visent 14 responsables de l’appareil sécuritaire. Elles ont été prises par l’UE pour « atteintes aux droits de l’homme » à l’époque où le régime Kabila réprimait des manifestations de l’opposition dont est issu M. Tshisekedi.



Dans son discours, M. Tshisekedi a en revanche bien confirmé sa volonté de voir revenir à Kinshasa l’ambassadeur de l’UE, invité à quitter la RDC en décembre par le précédent régime du président Joseph Kabila : « Je souhaite que la RDC et l’UE procèdent à l’échange de leurs ambassadeurs respectifs dans les plus brefs délais afin d’avoir le même niveau de représentation ».



Le nouveau chef de l’État a par ailleurs déclaré qu’il voulait « accompagner » le « retrait progressif » de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).



Il a enfin promis de lutter contre le réchauffement climatique, rappelant que son pays, « détient 150 millions d’hectares de forêt, représentant 50 % des forêts de l’Afrique et 69 % du massif forestier du bassin du Congo, considéré comme le deuxième poumon de la planète après l’Amazonie ».



Le Soir


Vous pouvez télécharger ce document ici :

RD Congo: la levée des sanctions de l’UE visant des pro-Kabila, la version du journal Le Soir

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD