EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC: le "centre européen des visas" ouvre vendredi à Kinshasa, signe de décrispation

Article




Le "centre européen des visas", nouveau nom de la "Maison Schengen" fermée durant plus d’un an de crise diplomatique, ouvrira ses portes la semaine prochaine, signe de la détente des relations entre la Belgique et la République démocratique du Congo depuis le départ de Joseph Kabila et l'arrivée à la présidence de la RDC de Félix Tshisekedi.



La Belgique et la RDC ont signé le 22 février un "accord en vue de la réouverture de la maison Schengen", une sorte de consulat européen géré par la Belgique pour traiter les demandes de visas des ressortissants congolais au nom de 18 pays du Vieux-Continent. Il s’agit d’une "étape positive" en vue d'une normalisation des relations entre la Belgique et la République démocratique du Congo, affirmait la semaine dernière le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders.



Lors d'un entretien téléphonique récent avec le nouveau président Félix Tshisekedi, le ministre des Affaires étrangères a "proposé au président qu'au bout du processus, on imagine de renvoyer des ambassadeurs de part et d’autre", évoquant notamment le renvoi peu avant les élections de l'ambassadeur de l'UE à Kinshasa, le Belge Bart Ouvry. La réouverture de la Maison Schengen et la normalisation annoncée des lignes aériennes de Brussels Airlines avec la RDC "font partie d'un ensemble", qui englobe aussi la réouverture attendue du consulat général de Belgique à Lubumbashi (sud-est de la RDC) et celle du consulat de RDC à Anvers.



RTBF

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC: le "centre européen des visas" ouvre vendredi à Kinshasa, signe de décrispation

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD