EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

La peur, le silence et l’hypocrisie devant des crimes contre un peuple précarisé et traumatisé constituent une complicité barbare

Article


La peur, le silence et l’hypocrisie devant des crimes contre un peuple précarisé et traumatisé constituent une complicité barbare



La peur, le silence, l’hypocrisie devant des crimes contre un peuple précarisé et traumatisé constituent une complicité barbare
ayant pour conséquence le mal développement et l’exploitation d’un peuple.



Le pape François déclare : « Nous ne pouvons pas rester en silence devant la souffrance de millions de personnes dont la dignité
est blessée
».





Fait à Kinshasa, le 12 février 2018


La Rédaction


Vous pouvez télécharger ce document ici :

La peur, le silence et l’hypocrisie devant des crimes contre un peuple précarisé et traumatisé constituent une complicité barbare

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

Janvier Mastaki
Le changement de mentalités demeure indispensable pour l'essor de cette nation! || 19/02/18 - 12:02:27
Lukana Bonheur
le véritable problème se trouve au niveau de la peur, le congolais est naïf et égoïste aussi m ns devons ns relevé avant qu e le pire arrive || 14/02/18 - 11:02:45
J Mutoy
kikwit, Nous Ne Pouvons Pas Resté En Silence Devant La Souffrance .Ces Trois Elements Cité (la Peur, Silence Et L'hypocrisie) Constituent Une Regression Dans La Vie Et En Plus Celà Peuvent Provoqué L'apolution D' Un Pays .C'est Vraiment Mon Affaire. || 13/02/18 - 08:02:49
|| 13/02/18 - 07:02:26
CABD