EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Meurtre des experts de l’ONU au Kasaï : Kalev indexé par les Américains !

Article





S’il y a un responsable des services de renseignements depuis Mobutu qui aura tant d’ennuis après avoir fini sa carrière de barbouze, c’est Kalev Mutond, l’administrateur général qui vient de quitter l’Agence Nationale de Renseignements (ANR). “Quand malheur te poursuit, même coton peut te blesser”. Cet adage Ivoirien correspond bien à ce qui arrive à celui qui était jusqu’à hier le flic en chef congolais. Sanctionné par l’Union Européenne pour violations graves de droits de l’homme, le tout-puissant Kalev a mailles avec les Américains. D’abord avec l’ancien chargé de sécurité de Moise Katumbi, Darryl Lewis à qui la justice américaine a demandé de bien orienter sa requête.



En effet, cet Américain arrêté et séquestré à l’ANR puisqu’accusé de mercenariat, avait porté plainte dans son pays contre le gouvernement congolais. Mais la justice de son pays lui a demandé de cibler individuellement ses bourreaux qui n’étaient autres que l’actuel ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba et l’administrateur-général de l’ANR, Kalev Mutond.



C’est eux désormais les répondants devant la justice américaine.



Comme si cette plainte ne suffisait pas chez les Yankees, l’ex-patron de l’ANR est indexé dans le meurtre de deux experts de l’Onu tués au Kasaï central en mars 2017. Des sources diplomatiques américaines, Scoooprdc.net apprend que Kalev n’est pas le seul pointé du doigt dans ce dossier d’assassinat de Michael Sharp et Zaïda Catalan, il y a aussi le général Delphin Kayimbi, numéro 1 du Département de Renseignements Militaires, ex-Demiap.



Pendant que ce procès sur l’assassinat de deux experts de Nations-Unies se déroule devant le Tribunal Militaire de Kananga, les sources américaines du média en ligne confirment que par trois fois, les agents du FBI sont descendus en RDC pour enquêter parallèlement à la justice congolaise. Avec l’arrestation du colonel Jean de Dieu Mambueni, comparaissant d’abord comme renseignant, puis transformé en détenu pour un certain nombre d’indices d’implication, notamment des appels téléphoniques avec les miliciens Kamuina Nsapu, les enquêteurs américains ont eu autres détails.



Si pour l’auditeur militaire, le général Munkutu, le colonel impliqué communiquait avec les miliciens, les sources diplomatiques de Scooprdc.net confirment que le FBI avec le concours de la NSA, est allé plus loin en filtrant par audition tous les appels du colonel incriminé. D’après ces sources du média en ligne, Jean de Dieu Mambueni faisait, selon les traces suivies par le FBI, rapport à l’ex-numéro 1 de l’ANR et au patron de l’ex-Demiap.



Ce qui est très suspectant, c’est le fait que la montre de Michael Sharp avec GPRS aurait été localisée au bureau de Kalev. Comment cette montre est-elle parvenue sur sa table alors que le meurtre de ces experts de l’ONU est attribué aux miliciens qui ne devaient pas la laisser sur le cadavre ? C’est là le mystère.



Scoop RDC

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Meurtre des experts de l’ONU au Kasaï : Kalev indexé par les Américains !

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD