EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : bras de fer entre le FCC et CACH

Article



La nomination du Premier Ministre et le partage des postes ministériels peuvent faire capoter la fameuse coalition déjà très fragile entre FCC-CACH.



Pour le FCC, Albert Yuma, le patron de la GECAMINES doit occuper le poste du Premier Ministre, une proposition que le Président de la république Félix Tshisekedi n’accepte pas, résultat, blocage des négociations.



Le FCC propose que 80% des postes ministériels lui reviennent contre 20% à CACH. CACH proteste contre cette part du lion que le FCC s’est arrogée dans le partage des responsabilités gouvernementales. Cette plateforme aimerait un partage fifty-fifty (50%-50%) des postes ministériels.



La RDC devient-elle un bien à partager entre FCC et CACH ? Où est la part de la société civile et des personnalités indépendantes disposant des compétences pour sortir le pays de la pauvreté ?



Si CACH qui n’a pas de contrôle des assemblées provinciales, des gouverneurs, des deux chambres du parlement, perd encore le contrôle du gouvernement avec une faible représentation, il faut avouer que le Président de la république aura une maigre marge des manœuvres pour appliquer son programme.



La coalition FCC-CACH apparait désormais comme un mariage contre-nature, improductif et capable de plonger le pays dans l’impasse.



Alphonse Lubanga pour EADEV, le 14 avril 2019





Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : bras de fer entre le FCC et CACH

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD