EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Election du Gouverneur de Sankuru : Lambert Mende poursuivi par le signe indien ?

Article

Pas d’élection du gouverneur, les membres du bureau de l'Assemblée provinciale et la majorité de députés ne se sont pas présentés pour élire Mende, le seul candidat retenu par Nangaa, le tout puissant président de la CENI.



L’élection du gouverneur au Sankuru n’a pas eu lieu, ce samedi 13 avril 2019, comme prévu ce samedi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). La majorité de députés ne se sont pas présentés à l’hémicycle en signe de protestation contre la « candidature unique » de Lambert Mende Omalanga.



Sur les 27 députés que compte l’organe délibérant, seuls 8 se sont présentés. Les matériels de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), qui avaient été déjà installés dans la salle, ont été ramenés au secrétariat exécutif du Sankuru.



« La CENI a remballé ses matériels parce que le quorum n’est pas atteint, les députés étaient toujours au nombre 8 dans la salle. Les membres du bureau : le président, la rapporteur, le rapporteur adjoint et le questeur ne se sont pas présentés. Le secrétaire exécutif provincial de la CENI a dit que dans 48 heures l’élection sera organisée avec la candidature unique. Le bureau de l’Assemblée vient d’être fermée ». Si dans 48 heures, les députés refusent de venir élire Monsieur Mende, Nangaa va-t-il organiser l’élection avec les 8 députés ? En RDC, rien n’est impossible.



La veille, les députés avaient décidé de ne pas siéger pour élire Mende « candidat unique », a rapporté Benoît Olamba, président de la chambre.



La candidature de Joseph Mukumadi, le challenger de Lambert Mende, avait été invalidée par la Cour d’appel de Lusambo. Mais, en dépit de la réhabilitation de cette dernière par le Conseil d’Etat, la CENI n’a pas réintégré Mukumadi dans la course, laissant ainsi chemin libre à l’ancien porte-parole du gouvernement national.



Le refus des Députés de Sankuru d’être trainés comme les autres Députés provinciaux qui acceptent tout sauf rien, est un signe qui montre qu’il y a quand même des gens capables de s’opposer à la dictature qu’il faut déboulonner.



Selon un ami qui sait tout et presque rien sur les agendas du FCC, Lambert qui aime faire des conférences de presse pour répondre à tout et sauf rien, est peut être poursuivi par le signe indien.



Ainsi va la démocratie à la congolaise : corruption, menaces, débauchage, etc., une médiocrité qui a plongé le pays dans un chao indescriptible.



EADEV-ACTUALITE CD


Vous pouvez télécharger ce document ici :

Election du Gouverneur de Sankuru : Lambert Mende poursuivi par le signe indien ?

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD