EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Conférence scientifique sur le projet de transfert de l’eau de l’Ubangi vers le lac Tchad : enjeux, conséquences, analyse et pistes de solution

Article

Lieu : Université de Kinshasa, Faculté des Sciences Agronomiques, salle G1 agronomie, 1er niveau.
Date : Samedi 17 mars 2018, de 9h00 à 12h30.

Contexte

Tout le monde reconnaît que l’eau est le premier support de la vie. En effet, aucune vie n’est possible sans ce liquide naturel indispensable. Malheureusement, les ressources hydriques évaluées à plus ou moins 1400 millions de km3 sont inégalement réparties à la surface de la terre. On a ainsi des régions ou pays arrosés, des pays en difficulté d’eau et des pays en pénurie d’eau.

La RD Congo est un pays arrosé bien que sa population manque encore de l’eau potable dans sa grande majorité (plus de 70%). En outre, l’eau bien qu’abondante en apparence, demeure une ressource très limitée qualitativement et quantitativement car seuls 2,5% de la masse d’eau sur la terre constituent de l’eau douce dont notre existence a besoin ; les 97,5% étant salés.

Autrefois considéré comme la mer intérieure de l’Afrique, le lac Tchad a perdu 90% de sa superficie depuis 1960, selon certaines estimations (de 23 000 km2 à 2000 km2). Les plus alarmistes estiment qu’il pourrait disparaître d’ici 20 ans si aucune action n’est envisagée.

En effet, il n’est pas interdit de procéder aux transferts hydriques interbassins, mais cela devra impérativement passer par des études scientifiques non complaisantes afin de prévenir des impacts fâcheux qui détruiraient l’économie, l’écologie et le social des communautés riveraines.

Sauver le lac Tchad est une bonne chose pour les populations environnantes estimées à plusieurs millions de personnes. Mais, il faut de la réflexion et de l’imagination pour qu’une solution durable soit trouvée.

Objectif

L’objectif poursuivi par cette journée est de sensibiliser l’ensemble des acteurs de la société congolaise en particulier et africaine en général sur les conséquences environnementales et socio-économiques d’un détournement de l’eau de l’Ubangi vers le lac Tchad. Il s’agit aussi de proposer des solutions alternatives

Résultats attendus

Les résultats attendus au terme de cette journée :

  • 1000 étudiants sensibilisés sur les enjeux de transfert d’eau d’un bassin à un autre ;
  • 100 délégués des ONGs de protection de l’environnement sensibilisés sur les conséquences de ce projet et les pistes de solution ;
  • Un (1) rapport rédigé reprenant les recommandations faites au cours de la journée.

Participants

La conférence est ouverte à tous : étudiants, Assistants, Chefs de Travaux, Professeurs, Chercheurs, opérateurs économiques, organisations de la société civile, agriculteurs, fonctionnaires, etc.

Invitation cordiale à tous

Fait à Kinshasa, le 12 mars 2018

Professeur Eric SUMBU ZOLA
Doyen de la Faculté
Tél. +243 998331694, E-mail : sumbu_zola@yahoo.fr

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Conférence scientifique sur le projet de transfert de l’eau de l’Ubangi vers le lac Tchad : enjeux, conséquences, analyse et pistes de solution

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

NDOLA KADIYA Lucien etudiant en Ir1 SOL ET EAU
Bonjour messieurs , merci pour l'initiative combien louable car le transfert de l'eau d'ubangi fait débat dans nos milieux || 14/03/18 - 03:03:57
NDOLA KADIYA Lucien etudiant en Ir1
|| 14/03/18 - 03:03:27
NDOLA KADIYA Lucien
|| 14/03/18 - 03:03:05
|| 14/03/18 - 12:03:52
CABD