EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Territoire de Dungu dans la province du Haut-Uele/RDC : des opportunités de développement à la présence des Mbororos et LRA

Article




Situé au Nord -Est de la République Démocratique du Congo, le territoire de Dungu est borné de la manière suivent : au Nord par la République du Sud Soudan, à l’Est par le territoire de Fardje, au Sud par les territoires de Watsa et de Rungu et à l’Ouest par le territoire de Niangara et le territoire d’Ango et de Poko dans le Bas Uélé.



Le territoire de Dungu couvre une superficie totale de 32446 Km² et situé à une altitude de 700 m et entre la latitude de 23°C et 26°C et la longitude de 27°C et 39°C.



Potentialités économiques



Le sous-sol du territoire de Dungu renferme des matières précieuses telles que l’Or, Fer, Nickel, et diamant exploitées de manière artisanale. Selon la dernière prospection effectuée par la société Sanzeta investment ltd, il y aurait des gisements de pétrole et de fer au Mont Tina dans le groupement Afu et du Cuivre dans le Parc de la Garamba.



Principales activités des opérateurs économiques : Agriculture, Exploitation forestière, Exploitation Minière (semi Industrielle avec dragues,), Artisanat (moulins, palmeraies, rizeries, boulangerie et menuiserie), Commerce général (importation de pétrole et divers).



La FEC et al FENAPEC,deux chambres de commerce de Dungu disposent des comités locaux la composition est connue par le service des Affaires Economiques,Mais il est à noter que chacune de ces féderations a un ou plusieurs vice-Présidents,secrétaires,trésorieurs(e),des conseillers et commissaires au compte.



Principales activités des PME/PMI : Production et vente de produits agricoles, Commerce de gros et petit bétail et de produits alimentaires et manufacturés, Production et exploitation semi-industrielle de dragues, Artisanat : rizières, menuiseries, salon de coiffure, palmeraies, moulins et savonnerie, Production et exploitation de bois.



Grandes entreprises locales



Usine de fabrication de savon, appartenant au chef de chefferie Wando Mr LUNGABE Constant, employant entre 10 à 30 personnes ; Exploitation semi-industrielle d’or avec drague, appartenant à MASENO MIYABELE ATANANE, employant entre 15 à 40 personnes ; Etablissement 425, Importateur d’hydrocarbure, appartenant à Mr Ozia AZONDO MAZIO, employant au moins 50 employés ; ANISA, secteur d’activité Commerce Général et exploitation semi-industriel d’or.



Principaux produits agricoles



Riz ; Arachide, Mais, Manioc, Haricots.



Le riz est produit à grande échelle à Dungu. La production annuelle est de 43.442.819 tonnes. Le manioc est consommé soit en forme de chichwangue soit en tubercules bouillies, sa production annuelle est de 80.535.000 tonnes dont une grande partie est commercialisée.



L’arachide est consommé soit grillé au feu, soit transformé en pâte appelée lotoba ou mwamba. Une partie de la production est également vendue dans les territoires voisins. La production annuelle est de 29.563.915.



La production annuelle de maïs est de 31.533.755 tonnes, une partie est transformée en alcool appelé lotoko et une autre est vendue aux marchés pour la consommation soit en grain ou soit en poudre. La production annuelle de haricot est de 9.664.620 tonnes.

La production annuelle d’huile de palme est de 5.000 tonnes, elle est consommée par la quasi-totalité des ménages. Toutefois, une partie est vendue dans les territoires voisins. Les rivières Dungu, Kibali et Uélé sont riches en poissons consommés frais ou transformés en poissons salés.



Il est à noter que les grands éleveurs de bétails sont des Mbororos qui font paitre plus de 500 à 1000 têtes de bovins par individu.



Principales sources d’énergie



Bois et Braises 100%, Groupe électrogènes 10%, Panneaux Solaire 20%, Lampe en Pétrole 3% et Lampe Torche 30%.



La majorité des ménages du territoire n’a ni électricité ni eau du robinet et utilise la braise et le bois de chauffe. Les structures scolaires et sanitaires présentes à Dungu sont en mal de fonctionnement suite aux déficits énergétiques.



Le peu de courant électrique qu’on peut apercevoir la nuit est généré par les panneaux solaires et les groupes électrogènes individuels qui fonctionnent difficilement. Cet état de chose se justifie par la panne prolongé de la micro barre électrique de Kibali.



Opportunités du développement



Désenclaver les routes : ouvrir les accès des routes de desserte agricole enclavées. Ce qui va booster l’économie du territoire vers un développement. Les trafics vont créer plus de richesse,



Dungu sera capable de produire des tonnes des maniocs, arachides, mais, riz et huile et de les exporter; Ouvrir les douanes au niveau des frontières pour permettre un échange commercial important avec les pays frontaliers Sud Soudan, Ouganda et RCA.



Réhabilitation du micro-barrage de Kibali pour l’électrification du territoire ;
Il y a deux grandes rivières: Kibali et Uele, riches en poissons, qu’on peut exploiter les poissons en ouvrant une pêcherie moderne, en installant une usine de transformation des poissons en boite de sardines ou pilchards ;



Vastes étendues agro-pastorales à mettre à profit pour l’élevage ;Le Tourisme avec la présence du parc national de Garamba qui peut générer suffisamment de recettes au territoire.



Situation sécuritaire précaire, un frein au développement



La situation sécuritaire est précaire dans le territoire de Dungu et ses environs. Du côté Nord, Est et Ouest, présence des présumés éléments LRA, ces derniers déciment et enlèvent des civils (pillage de biens et vivres). La présence des Mbororo, éleveurs musulmans, d’origine centrafricaine, soudaine et tchadienne continue de générer des tensions chez les populations autochtones. Il y a des conflits entre éleveurs et les agriculteurs.



En date du 17/11/2015, la dégradation de la situation sécurité du Sud Soudan a provoqué une traversée à la frontière des populations sud-soudanaises dans le territoire de Dungu.



Enfin, la ville de Dungu traverse une situation d’alerte du fait des inondations provoquées par la rivière Kibali depuis le débit du mois de Novembre 2015. Les conséquences observées sont : recrudescence de maladies hydriques, éclosions des épidémies, les puits d’eau souillés, pertes des champs et jardins, déplacement de population et pertes des abris.



La Rédaction, le 22 mai 2019


Vous pouvez télécharger ce document ici :

Territoire de Dungu dans la province du Haut-Uele/RDC : des opportunités de développement à la présence des Mbororos et LRA

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD