EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Crise humanitaire au Kasaï-central, Caritas-Congo distribue des vivres à la population

Article



La province du Kasaï-central (Kananga) est toujours affectée par les suites de la crise Kamwina Nsapu de 2016-2017. Caritas Congo, l’organe technique chargé de la pastorale sociale de l’Eglise catholique en RDCongo, a achevé ce 5 juin la distribution de vivres, outils aratoires et semences à plus de 2000 familles de la région de Luiza pour réduire l’excès de mortalité et de malades enregistré dans cette région.



Les familles atteintes sont de la zone de santé de Tshibala-Dibandisha. La distribution de vivres, d’outils aratoires et de semences maraîchères doit leur permettre d’affronter la période de soudure jusqu’à la prochaine récolte et de mettrecelle-ci en route.



La crise avait été suscitée par une rébellion paysane contre l’abandon dans lequel le Kasaï était laissé par les autorités depuis des dizaines d’années, et par la répression disproporionnée qui avait suivi, avec création d’une milice ethnique par Kinshasa, pour combattre les insurgés. Les remous de cette crise ne semblent pas apaisés puisque le communiqué de Caritas Congo signale que « OCHA RDC (NDLR: regroupement des agences de l’Onu en RDC) rapporte également la présence de nouveaux déplacés internes ». Le communiqué signale en outre l' »abandon des espaces cultivés suite à l’insécurité ».



L’aide apportée par Caritas Congo demeure cependant insuffisante: « les besoins non couverts restent à ce jour importants dans presque toutes les provinces du Kasaï », indique le communiqué.



Libre Afrique




Vous pouvez télécharger ce document ici :

Crise humanitaire au Kasaï-central, Caritas-Congo distribue des vivres à la population

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD