EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : Deux auxiliaires de Kinshasa nommés évêques à Inongo et Kenge

Article


Le pape François vient de nommer, ce samedi 31 mars 2018, deux nouveaux évêques à la tête des diocèses d’Inongo et de Kenge dans
le Nord-ouest du pays.



Mgr. Donatien Bafuidinsoni et Mgr. Jean-Pierre Kwambamba Masi nommés respectivement évêques des diocèses d’Inongo et de Kenge, vont
remplacer Mgr. Philippe Nkiere Kena et Mgr. Jean Gaspard Mudiso Mund à la retraite, a annoncé l’archevêque de Kinshasa le Cardinal
Laurent Monsengwo.



Né en 1962 à Maï-Ndombe (Bandundu), le père Donatien Bafuidinsoni est entré au noviciat de la compagnie de Jésus à Cyangugu (Rwanda)
le 29 septembre 1981, et il a prononcé ses premiers vœux en 1983. Il a ensuite fait sa philosophie à la Faculté Saint-Pierre
Canisius de Kinshasa (1983-1986), et il a ensuite obtenu une Licence à l’Université de Lubumbashi (1986-1988). Il a fait sa
théologie au Kenya, à l’Institut jésuite Hekima de Nairobi (1989-1992).



Bafuidinsoni a été ordonné prêtre en 1993. Il a ensuite poursuivi ses études en Droit canonique à l’Université pontificale
grégorienne à Rome. Il a été délégué du père provincial pour la formation des Jésuites en Afrique, puis lui-même supérieur
provincial pour l’Afrique centrale, vicaire judiciaire pour l’archidiocèse de Kinshasa et Consulteur de la Communauté des Jésuites.
Depuis 2012, il était vicaire judiciaire de Kinshasa et supérieur de la Maison Saint-Ignace.



En ce qui concerne Mgr Jean-Pierre Kwambamba Masi, né en 1960 à Ngi (Bandundu). Il a fait sa philosophie au séminaire Saint-Augustin
de Kalonda (1979-1982) et sa théologie au Séminaire Jean XXIII de Kinshasa (1990-1992). Il a été ordonné prêtre en 1986. Il a
ensuite poursuivi ses études en liturgie à Saint-Anselme, à Rome, puis il a enseigné au petit séminaire Saint-Charles Lwanga de
Kalonda.



Nommé vicaire général du diocèse de Kenge, il a aussi été recteur et professeur au séminaire Saint-Cyprien de Kikwit. Depuis 2003,
il était officiel de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements et cérémoniaire pontifical. Ces deux
prélats faisaient partie de quatre évêques auxiliaires de l’Archidiocèse de Kinshasa.




Malgré ses multiples potentialités, l’Afrique demeure un continent très fragile économiquement, politiquement et socialement ; un
continent qui vit de la cueillette. L’intégration économique est une bonne chose, mais, il faut une préparation minutieuse pour que
chaque Etat tire profit des échanges.





ACTUALITE CD, le 31 mars 2018



Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : Deux auxiliaires de Kinshasa nommés évêques à Inongo et Kenge

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD