EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Kinshasa, troisième ville la plus chère d’Afrique pour les expatriés

Article



Rendez-vous estival devenu incontournable, le rapport du cabinet américain Mercer sur le classement des villes les plus chères dans le monde pour les expatriés. Pour cette 25e édition, en 2019, 209 villes ont été passées au peigne fin sur les cinq continents dont 42 cités africaines.



Premier de ce hit-parade africain des villes les plus chères : Ndjamena, la capitale du Tchad. La ville apparaît d’ailleurs au 11e rang mondial d’un classement dominé par les villes asiatique. Sur le continent africain, derrière la capitale tchadienne, on découvre Victoria (Seychelles – 14e ville la plus chère du monde) et Kinshasa (RDC – 22e ville la plus chère du monde). Viennent ensuite les villes de Libreville (Gabon), Lagos (Nigeria), Luanda (Angola), Abidjan (Côte d’Ivoire) et Brazzaville (Congo), Yaoundé (Cameroun) et de Bangui (Centrafrique).



Le classement réalisé par le cabinet Mercer a tenu compte de plusieurs critères comme le coût du logement, du transport, de l’alimentation, de l’habillement, des articles ménagers et le divertissement dans les villes étudiées. Au bas de ce classement, on retrouve la capitale tunisienne, ville la plus abordable pour les expatriés.



Libre Afrique


Vous pouvez télécharger ce document ici :

Kinshasa, troisième ville la plus chère d’Afrique pour les expatriés

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD