EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Ebola en RDC : aucun nouveau cas n'a été signalé à Goma (OMS)

Article



L’épidémie d’Ebola qui sévit en République démocratique du Congo se poursuit et son taux global de létalité au 21 juillet est de 67 %, a annoncé mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la base de son dernier rapport.



« Un total de 2.592 cas de maladie à virus Ebola (MVE), dont 2.498 cas confirmés et 94 probables, ont été signalés, avec 1.743 décès, dont 1 649 décès parmi les cas confirmés », a précisé l’OMS, signalant que 56% des cas dont l’âge et le sexe étaient connus sont des femmes et 28% des enfants de moins de 18 ans.



Il n'y a actuellement aucun cas confirmé de maladie à virus Ebola en dehors de la RDC



« Nous continuons d'observer une transmission locale soutenue avec un grand nombre de cas dans la zone de santé de Beni », a ajouté l’OMS, signalant que des cas continuent d'être exportés de Beni vers d'autres zones sanitaires par le biais du mouvement des cas et de leurs contacts.



Au 14 juillet, l'épidémie à virus Ebola qui sévit dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri en RDC comptait 91 nouveaux cas confirmés et 75 décès supplémentaires, selon l’OMS.



Aucun nouveau cas signalé à Goma à ce jour



Le suivi intensif des contacts du cas confirmé arrivé à Goma le 14 juillet se poursuit.



Dix-neuf agents de santé ont été déployés depuis d'autres postes à Goma pour apporter un soutien dans la réponse à cette affaire. Les rumeurs selon lesquelles des contacts se seraient rendus à Bukavu et au Sud-Kivu ont été examinées et écartées par les équipes d'intervention.



Aussi l’OMS précise qu’il n'y a actuellement aucun cas confirmé de maladie à virus Ebola à l'extérieur de la République démocratique du Congo.



Le 17 juillet 2019, suite à l'évolution récente de l'épidémie, y compris son expansion géographique avec l’apparition d’un cas à Goma, le Comité d'urgence prévu par le Règlement sanitaire international (RSI) pour examiner la situation concernant l'épidémie d'Ebola en RDC, a estimé que l'épidémie constitue une « urgence de santé publique de portée internationale » (USPPI).



« La déclaration du PHEIC n'est pas une réflexion sur la performance de l'équipe d'intervention, mais plutôt une mesure qui reconnaît les risques nationaux et régionaux accrus possibles et la nécessité d'une action intensifiée et coordonnée pour les gérer », a expliqué l’OMS dans son communiqué.



Le Comité et l'OMS ne recommande aucune restriction aux voyages ou au commerce, qui pourrait entraver la lutte contre Ebola en affectant la circulation des personnes et des fournitures (lire plus dans la Déclaration).



Les taux d’incidence demeurent inchangés



Dans l'ensemble, les taux d'incidence des cas de maladie à virus Ebola sont demeurés pratiquement inchangés au cours de la semaine dernière, a affirmé l’OMS.



Au cours des 21 derniers jours, 65 aires de santé dans 18 zones sanitaires ont signalé de nouveaux cas, représentant 16% des 664 aires de santé des provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri.



Au cours de cette période, un total de 254 cas confirmés ont été signalés, dont la majorité provenait des zones sanitaires de Beni (52 %, n=133), Mabalako (11 %, n=28), Mandima (9 %, n=22) et Katwa (7 %, n=18) qui sont les principales zones actives dans le foyer.



Au 21 juillet 2019, le nombre cumulé d'agents de santé affectés est de 140 (5% du total des cas).



ONU INFO





Vous pouvez télécharger ce document ici :

Ebola en RDC : aucun nouveau cas n'a été signalé à Goma (OMS)

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD