EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Où va l’Afrique et quel avenir pour les générations futures ?

Article

L’Afrique était un continent d’espoir vers les années 60 juste après les indépendances de beaucoup de pays. Les élites qui ont milité pour la souveraineté de l’Afrique avaient une vision pour ce continent. La libération de l’Afrique du Sud, de la Namibie, du Zimbabwe et des autres pays était le fruit des efforts conjugué des élites africaines.

Que seraient le Zimbabwe (1980), la Namibie (1990), l’Afrique du Sud (1190), le Cap vert (1975) pour ne citer que ces pays, si les autres Etats africains qui avaient obtenu l’indépendance avant s’étaient coalisés avec les colons pour continuer la prédation de ces pays ?

Les élites africaines au pouvoir actuellement sont connues pour leurs divisions internes et leurs prédispositions à servir des intérêts occultes dans l’objectif de bénéficier le soutien des charognards qui ont dépiécé l’Afrique et qui ont rendu ses filles et fils esclaves sur leurs propres terres. Les guerres créées partout en Afrique bénéficient du soutien de certaines élites politiques et économiques africaines. La liberté pour laquelle les pères fondateurs s’étaient battus est devenue le cadet des préoccupations des hommes politiques africains. Les constitutions sont tripatouillées partout en Afrique dans l’étonnement des populations qui n’arrivent pas à comprendre les motivations de ses élites qui se tapent des titres comme : le Guide suprême, la Haute autorité, le Garant de la nation, le Chef incontesté, etc. Tout ça c’est pour quelle finalité ?

De l’Afrique du Nord vers l’Afrique australe, le continent est relié par des guerres en chapelet en lieux et place des autoroutes, des chemins de fer, etc. En cela s’ajoute, des projets concoctés par des firmes occidentales non pas pour lutter contre la pauvreté en Afrique, mais pour leurs intérêts financiers et économiques sans scrupules. La construction du barrage de la renaissance en Ethiopie et le projet de transfert de l’eau de l’Ubangi vers le lac Tchad en sont une belle illustration. L’analyse minutieuse de ces deux projets montre clairement que leur réalisation va accentuer les tensions sociales et politiques en Afrique.

De l’Est vers l’Ouest, des milices entretenues par les Etats squelettes d’Afrique pour l’exploitation des ressources naturelles du continent poursuivent leur job en massacrant leurs propres frères et sœurs pour des miettes que les multinationales laissent à leur disposition. Une tragédie humaine sans précédent, une catastrophe inimaginable même pendant la période coloniale.

L’avenir du contient est complètement hypothéqué par ses propres fils et filles. Le nombre de jeunes africains qui prennent le risque d’atteindre l’Europe par la méditerranée et qui disparaissent dans cette vaste marée profonde, ne constitue nullement la préoccupation des élites africaines. Ceux (jeunes) qui arrivent de l’autre côté de la rive, savent quel traitement leur est réservé : une grande humiliation, pourtant, ces jeunes viennent d’un continent plus riche que l’Europe en termes des ressources naturelles, mais avec une élite incapable de transformer ces ressources en biens et services. Une élite corrompue et médiocre, n’ayant aucun souci du bien commun.

Les élites politiques africaines doivent cesser de servir des intérêts sataniques qui appauvrissent le continent. Pour bien diviser ces élites inconscientes, leurs maîtres appliquent les qualificatifs suivants : pays modèle, pays des hommes intègres, pays de bonne gouvernance, etc. L’objectif poursuivi dans ce jeu est de montrer à quelques enfants égarés d’Afrique que vous êtes meilleurs que les autres africains et que vous pouvez être utilisés pour piller les richesses du continent, tuer vos frères et sœurs. Quelle médiocrité ?recherche.

Fait à Kinshasa, le 04 avril 2018

La Rédaction

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Où va l’Afrique et quel avenir pour les générations futures ?

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

NADOU NZEZA
L'AVENIR DE LA JEUNESSE AFRICAINE EST HYPOTHETIQUE. LA MAUVAISE GOUVERNANCE EN AFRIQUE EST LA CAUSE PRINCILE DU RECULE CE CONTINENT. || 04/04/18 - 07:04:03
CABD