EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : L’ONG de George Clooney accuse le clan Kabila

Article



Tentatives d’un réseau secret international de saisir un quart du secteur bancaire congolais. Le rapport de The Sentry, l’ONG coprésidée par l’acteur George Clooney, met à jour les activités d’une banque d’investissement liée à l’ancien président Joseph Kabila.



Une enquête menée par The Sentry (qui a déjà révélé les relations etre le clan Kabila et certains groupes terroristes internationaux) révèle que des membres de la famille de l’ancien président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, et ses proches ont cherché à saisir des parts dans trois banques différentes qui ensemble correspondaient à plus d’un quart du secteur bancaire congolais de cinq milliards de dollars.



Le rapport d’enquête, publié en mai en anglais et dont la traduction française paraît ce lundi 5 août, détaille les activités de Kwanza Capital, une banque d’investissement contrôlée par le frère de l’ancien président, Francis Selemani Mtwale, dans le plus grand secret. L’enquête a établi l’existence d’un réseau d’hommes d’affaires et d’entreprises liés à Kwanza Capital, y compris un financier helvetico-angolais, un conglomérat chinois et un avocat qui était alors membre du conseil d’administration et qui dirigeait le bureau France du cabinet d’avocats international Orrick.



Plus de 100 millions de dollars ont été brassés dans des comptes ouverts par Kwanza Capital auprès d’une banque liée à la famille de Joseph Kabila.
Des dossiers financiers consultés par The Sentry comportent plusieurs indicateurs de blanchiment d’argent et que certaines entreprises auraient pu recevoir des millions de dollars de fonds détournés.



Consulter l’intégralité du rapport et ses recommandations



Le rapport s’inscrit dans une série d’exposés sur les activités potentiellement illicites de chefs corrompus et violents en Afrique centrale et de l’est. L’enquête a été menée par The Sentry, un organisme d’enquête fondé par George Clooney et John Prendergast.



« Dans le cadre de nos efforts pour suivre les cours du blanchiment d’argent, notre enquête révèle comment l’ancien président Joseph Kabila et sa famille ont tenté d’infiltrer dans le système bancaire congolais par le biais de Kwanza Capital. Ces manœuvres leur auraient permis de faire main basse sur plusieurs millions de dollars. Notre enquête expose également les acteurs commerciaux internationaux qui ont cherché à en tirer profit« , explique en note l’acteur George Clooney, cofondateur The Sentry



« Kwanza Capital a fait fi des règles du secteur bancaire et financier congolais sans rencontrer de résistance réelle de la part des autorités responsables d’empêcher de tels abus. En outre, certaines de ces autorités semblent avoir tiré profit des opérations de Kwanza Capital. Bien plus qu’une simple affaire congolaise, des acteurs commerciaux internationaux ont cherché à profiter d’un cadre légal faible et d’une corruption endémique« , .explique John Dell’Osso, enquêteur principal The Sentry.



« La situation devient très préoccupante lorsque les intérêts personnels des responsables politiques congolais, des régulateurs et des entreprises internationales s’alignent aussi facilement, comme c’est le cas avec Kwanza Capital. Les activités de Kwanza Capital démontrent le peu d’intérêt qu’ont les kleptocrates congolais pour l’assainissement et la transparence dans le système bancaire. Les régulateurs internationaux et les banques devraient examiner en urgence ces activités et d’autres cas possibles impliquant du blanchiment d’argent« , commente John Prendergast, cofondateur The Sentry et directeur fondateur de l’Enough Project



Les recommandations de The Sentr



Mesures contre le blanchiment des capitaux. Le Trésor américain et les cellules européennes de renseignement financier devraient examiner les relations bancaires décrites dans ce rapport et avertir les banques et d’autres institutions concernées par ce dossier. Ces entités doivent surtout considérer s’il faut souligner les actions précédentes du groupe BGFIBank — dont l’ampleur fait l’objet d’une grande partie de ce dossier — ainsi que les risques de blanchiment de capitaux au sein du secteur bancaire congolais.



Des sanctions ciblées. Les États-Unis et l’Union européenne devraient passer en revue les membres du réseau de l’ex-président Kabila ainsi que les autres personnes impliquées dans les transactions décrites dans ce rapport, et envisager l’application de nouvelles sanctions ciblées conformément aux régimes de sanctions actuels.



Les banques doivent s’investir dans cette lutte. Les institutions financières internationales, y compris aux États-Unis, doivent prendre des mesures pour mieux vérifier les transactions impliquant des entreprises ou des personnes politiquement exposées de nationalité congolaise, ou des personnes fondé de pouvoir. The Sentry propose à ces institutions d’effectuer un suivi si elles ont traité des transactions liées aux individus ou aux autres acteurs identifiés dans le présent rapport. Dans tous les cas possibles, ces institutions doivent souligner l’importance d’une diligence raisonnée améliorée de la part de leurs homologues congolais.



Message au gouvernement congolais



The Sentry propose au gouvernement congolais et à ses partenaires de mener des réformes. Le gouvernement actuel doit enquêter sur toute malversation éventuelle de la Banque centrale du Congo et des entreprises nationales, imposer une déclaration publique des biens des fonctionnaires publics et améliorer la transparence en utilisant un registre commercial intégral auquel le public aurait accès.



The Sentry propose également au gouvernement américain d’encourager le gouvernement congolais à saisir le Fonds monétaire international (FMI) pour relancer la facilité élargie de crédit en RDC afin d’améliorer la transparence financière.



Libre Afrique


Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : L’ONG de George Clooney accuse le clan Kabila

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD