EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Le calvaire des migrants africains vers l’Europe : la responsabilité des dirigeants africains

Article

Le monde entier suit avec émotion la crise des migrants africains vers l’Europe à la recherche semble-t-il des meilleures conditions de vie. Pendant la traite négrière, nos grands-parents pleuraient lorsqu’ils apprenaient qu’ils devraient embarquer dans un bateau vers un monde inconnu.

Actuellement en Afrique, les jeunes qui habitent les campagnes (milieux ruraux) ne jurent que pour les villes à la recherche de l’emploi et autres, et ceux des milieux urbains, ne pensent qu’aller en Europe, en Amérique, etc. La situation devient grave et inquiétante lorsque certains professeurs d’université en Afrique jouent la loterie pour s’installer par exemple aux USA pour des raisons évidentes. Les gens sensés réfléchir sur la transformation de la société africaine abandonnent leurs populations pour se réjouir des efforts fournis par les autres en Amérique, en Europe, en Asie, etc. Une bassesse du jamais vu ailleurs sauf en Afrique.

Le bien-être ne tombe pas du ciel, c’est le fruit d’une organisation et d’un travail assidu. Lorsqu’on observe comment les jeunes africains, une force nécessaire pour le développement socio-économique du continent meurent à la méditerranée et humiliés de l’autre côté de la rive pour avoir commis le péché de fouler le sol européen, il y a lieu de s’interroger objectivement sur le sens de la responsabilité de l’élite politique africaine en ce qui concerne la construction du bien-être commun.

Tenez, beaucoup de jeunes en Afrique souhaitent aller en Europe pour échapper à la faim, pourtant, l’Afrique dispose des vastes étendues de terres favorables à l’agriculture. La médiocrité, l’irresponsabilité et l’absence de vision claire qui caractérisent l’élite politique africaine, ont fini par rendre ce continent moins compétitif et très ridicule vis-à-vis des autres Etats du monde. Il est vraiment inadmissible qu’un Africain puisse se battre pour aller en Europe à cause de la nourriture dans un continent dont la variable climatique température (moins manipulable par l’homme) limite la production agricole.

Les ressources dont regorge le continent africain ne peuvent justifier la migration des jeunes africains vers le vieux continent. L’emploi, les soins de santé, la sécurité alimentaire, etc. peuvent être construits en Afrique si l’élite politique africaine (très corrompue pour la plupart) et les acteurs de la société civile comprennent que le développement suppose des sacrifices.

Les guerres créées ici et là en Afrique, la confiscation des ressources naturelles de l’Afrique par les multinationales, l’absence de la démocratie, etc. sont des œuvres planifiées par ceux-là même qui se plaignent des migrants africains. La déstabilisation de la Lybie par Monsieur Sarkozy a beaucoup contribué à cette situation. Ce Monsieur porte l‘entière responsabilité de la crise libyenne et du chaos dans lequel se trouve ce pays.

Nous invitons les jeunes africains à ne pas désespérer et surtout à ne pas abandonner la terre de leurs ancêtres à la recherche du pain que vous pouvez produire à moindre coût ici en Afrique. Seule la construction d’une Afrique unie, démocratique, dépouillée de tous les dictateurs mettra fin à cette tragédie. Chaque jeune africain doit contribuer dans la légalité à cette tache noble pour l’avenir des générations futures. La faim, le chômage, l’insécurité alimentaire, etc. ne vont pas disparaitre en Afrique parce que vous avez quitté votre pays.

En effet, la transformation des systèmes éducatifs en Afrique est une obligation et une urgence. L’école coloniale forme les jeunes du village à aller habiter en villes et ceux des villes à aller habiter en Europe. Un système qui forme des déracinés, des gens n’ayant aucun souci de leur milieu d’origine. C’est pourquoi beaucoup d’hommes politiques en Afrique préfèrent voler l’argent du contribuable africain pour aller le garder dans les paradis fiscaux en Europe. Une barbarie qui tire son origine de la formation scolaire et académique dépassée.

Les jeunes africains doivent comprendre que l’avenir de l‘Afrique se trouve entre leurs mains : la lutte contre la pauvreté, le chômage, l’insécurité alimentaire, bref le bien-être, est une tâche qui vous incombe. L’Europe est une construction humaine, et entend qu’humain, vous pouvez construire le continent africain. L’école doit jouer son rôle en formant des cadres capables d’amorcer le progrès dans un environnement international complexe.

A vous tous jeunes africains, du courage et de la détermination pour un lendemain meilleur en Afrique.

Fait à Kinshasa, le 09 avril 2018

La Rédaction

Vous pouvez télécharger le programme ici :

Le calvaire des migrants africains vers l’Europe : la responsabilité des dirigeants africains

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

Yves nkangu
UN TRES BON ARTICLE, EN QUITTANT UN MILIEU POUR UN AUTRE NE REGLE PAS LE PROBLEME. D'où on cherche des pistes de solution aux problèmes existants. || 09/04/18 - 07:04:48
CABD