EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Comment favoriser la participation des jeunes à l’édification de sociétés résilientes et inclusives?

Article

Le CRDI finance près de 40 projets liés à la jeunesse qui élaborent des solutions adaptées aux réalités des contextes locaux, en mettant l’accent sur la sécurité et la justice. L’un de ces projets aide à faire face à la montée de la violence au Kenya et en Tanzanie en examinant comment les jeunes peuvent s’engager dans la consolidation de la paix communautaire. Le Kenya a importé l’approche de sécurité communautaire Nyumba Kumi de Tanzanie, où elle a connu un grand succès. Dans le cadre de ce modèle, des groupes d’une dizaine de ménages travaillent ensemble et coordonnent leurs efforts avec les organismes d’application de la loi pour faire face aux incidents de criminalité et de violence dans leur région. Il existe aujourd’hui plus de 200 000 groupes de ce type dans tout le Kenya.

Des chercheurs appuyés par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) ont fait part de leurs réflexions sur les espaces que les jeunes utilisent pour participer à la prévention des conflits et au développement à long terme dans leurs collectivités. Dans le sens horaire : Celina de Sola,?cofondatrice, Glasswing (El Salvador); Jeanine Abatan, chercheuse, Institut d’études de sécurité (Sénégal); Martha Mutisi, administratrice de programme principale, CRDI (Nairobi); Malose Langa, chercheur principal adjoint, Centre for the Study of Violence and Reconciliation (Afrique du Sud); William John Walwa, chargé de cours en science politique à l’Université de Dar es-Salaam (Tanzanie).
Avec l’appui du CRDI, des chercheurs de l’Université de Dar es-Salaam étudient la manière dont Nyumba Kumi peut promouvoir l’interaction et le dialogue entre les jeunes, les communautés, les décideurs et les responsables de l’application de la loi. Le projet vise également à modifier les attitudes afin que les jeunes soient perçus comme des partenaires dans la prévention de l’extrémisme violent et l’amélioration de la sécurité communautaire.

Les recherches menées par le Centre for the Study of Violence and Reconciliation en Afrique du Sud montrent comment les programmes d’emploi dans le secteur public dirigés par les communautés peuvent s’attaquer avec succès aux causes immédiates et profondes de la violence urbaine. Appuyée par le CRDI, l’analyse du Programme de travail communautaire en Afrique du Sud effectuée par cet organisme révèle les principaux moyens d’accroître la résilience des communautés face à la violence.

CRDI

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Comment favoriser la participation des jeunes à l’édification de sociétés résilientes et inclusives?

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD