EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : Gratuité de l’enseignement de base, plus de 2 milliards de dollars américains à mobiliser

Article

Le premier Gouvernement du mandat du Président de la République, Félix Tshisekedi a été publié ce lundi 26 août 2019. Il comporte 66 membres, dont 5 Vices-Premier Ministres, 10 Ministres d’Etat, 3 ministres délégués, 31 Ministres et 17 Vice-ministres.

Ce Gouvernement a été publié deux jours après la clôture de la deuxième table ronde sur l’éducation, organisée à Kinshasa du 22 au 24 août 2019. Les participants à cette activité ont recommandé l’effectivité de la gratuité de l’enseignement dès la rentrée scolaire 2019-2019, comme promis par le Président de la République, Félix Tshisekedi lors de la campagne électorale.

Face à cette impératif, le Premier Ministre Sylvestre Ilunga n’a plus le temps à perdre. Il devra tout mettre en œuvre pour débloquer environ 2 milliards USD pour payer le salaire de 542 834 enseignants et le fonctionnement de 51 574 écoles publiques pour l’effectivité de la gratuité de l’enseignement de base dès le mois de septembre 2019.

En ce qui concerne la rémunération du personnel enseignant, un effectif de 410 220 est déjà pris en charge par le trésor public. Il faudra donc résorber le gap 791 millions USD pour payer le salaire de quatre mois à 132 614 enseignants. En outre trouver 27,910 millions USD pour assurer le fonctionnement régulier de 20 801 écoles publiques non prise en charge jusque-là par le trésor public, au cours des quatre premiers mois de l’année scolaire soit de septembre à Décembre 2019. Dès lors que le budget de l’exercice 2019 n’en prévoyait rien du tout.

Pour les mouvements des Syndicats, il ne s’agit pas seulement de procéder à une simple rémunération soit 120 000 FC (68 USD). Mais il faudra que l’Etat congolais procède à l’amélioration du barème salarial des enseignants. Ce qui permettra à un huissier de toucher 100 dollars américains et le plus gradé 450 USD par mois.

Interdiction de percevoir les frais de motivation

Alors que le Premier Ministre préparait la composition de son équipe, sur le terrain les choses s’accélèrent. Dans une correspondance adressée aux Directeurs Provinciaux, le Secrétaire Général à l’EPSP, Jean-Marie Mangobe les a invités à interdire la perception des frais scolaires et de motivation.

« Je demande aux directeurs provinciaux de l’EPSP de réunir en toute urgence le comité central de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel en y associant les gestionnaires d’écoles de votre juridiction en vue de faire large diffusion de la mesure interdisant la perception des frais et de motivation et veiller à sa stricte observance à travers tous les établissement publics d’enseignement de l’éducation de base… ».

Cependant, les mécanismes de financement de la gratuité de l’enseignement, proposés lors du Forum, n’ont pas encore été entérinés par le Conseil des Ministres. En plus, l’autorité budgétaire, qui est le Parlement n’a pas encore donné son avis, pour son intégration dans la loi des finances 2020 en cour d’élaboration par le Ministère du Budget.

Par ailleurs, le Gouvernement devra payer 2,1 milliards USD soit 38,42% du budget à la rémunération d’environ 1 303 760 agents et fonctionnaires de l’Etat. Avec des nombreux défis à relever, notamment la lutte contre l’épidémie Ebola et la restauration de la sécurité à l’Est de la RDC, les recettes domestiques du pays avoisinent 4,9 milliards USD. La non application de la gratuité de l’enseignement de base pourra conduire à une grogne sociale dans le secteur de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : Gratuité de l’enseignement de base, plus de 2 milliards de dollars américains à mobiliser

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD