EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Kinshasa : L’Aloe vera, plante commerciale et très recherchée sur les marchés

Article

Depuis un certain temps, dans plusieurs marchés de Kinshasa, Aloe vera est devenu une source de rémunération pour les femmes débrouillardes.
L’aloe vera désigné par le terme « aloès » est un genre de plantes grasses autrefois classé dans la famille des Aloeaceae et, depuis 2OO3, dans celle des Asphodelaceae, originaire de l’Afrique et de l’Asie. L’aloès est une substance résineuse amère qui est employée en médecine comme tonique et purgative, extraite des feuilles épaisses et charnues de plusieurs aloès. L’aloe vera est donc une plante cultivée pour ses propriétés médicinales.
Cette plante renferme plusieurs espèces parmi lesquelles l’on trouve l’aloès de Barbades qui produit un latex amer présent dans les minuscules canaux de l’écorce qui peut être irritant pour la peau et les muqueuses, et un gel composé d’un mucilage se trouvant au cœur des grosses feuilles que l’on peut utiliser en cosmétologie, en dermatologie et en pharmacie.
Les femmes débrouillardes de plusieurs coins chauds de Kinshasa, ont bel et bien dit « Eurêka » pour avoir ressorti les vertus thérapeutiques enfouies dans cette plante. Dans un laps de temps elles se sont placées dans différents marchés et centres commerciaux de la ville notamment Rond-point Ngaba, Matete, Kingasani,…
Une vendeuse d’aloe vera trouvée au marché de Rond-point Ngaba déclare qu’elle achète sa marchandise à Kingasani, les clients achètent la pulpe résineuse que l’on recueille après avoir séparé en deux parties la feuille d’aloes. Elle a précisé que pour acheter un pied d’aloes pour la vente, elle tient compte du caractère onctueux des feuilles c’est-à-dire celles qui peuvent tenir pendant deux ou trois semaines avant de perdre ses qualités.
« Cela fait déjà deux ans que je suis dans ce commerce d’aloes, j’arrive à scolariser mes deux petits garçons et je n’ai pas de difficulté à les vendre car les femmes savent les bienfaits de la plante sur leur peau. Chaque jour, j’arrive à vendre au moins la marchandise de 30 000 Franc congolais », a déclaré une jeune femme en train d’échanger avec ses clients. Ce commerce paye, c’est pourquoi elles sont très nombreuses à vendre a-t-elle ajouté.
Chaque vendeuse se force à expliquer aux clients les valeurs thérapeutiques de l’aloes. À les entendre parler, cette plante intervient dans le traitement de l’acné, les maladies hémorroïdaires, la tension artérielle, le diabète, les infections,… mais pour la majorité des clients, les vertus sont connues d’autant plus qu’ils ne posent pas de question avant d’acheter. « Mieux vaut prévenir que guérir tel est leur slogan »

La seule difficulté demeure dans l’instabilité du prix d’achat d'aloes. Sur le marché, le prix varie de manière ascendante, ce qui fait que le sac d’aloes rrevient actuellement à 55 000 Franc congolais alors que jadis un sac revenait à 20 000 Franc congolais. Cette augmentation de prix est non seulement due au nombre élevé de demandeurs mais aussi à l'éloignement de site de récolte.

Une cliente d’aloe vera nous partage son expérience : « J’ai découvert les bienfaits de l’aloe vera auprès des amies qui l’utilisaient déjà à présent je mets plus d’aloès que la lotion dans mon mélange car la pulpe de cette plante a le pouvoir de réduire le taux d’hydroquinone dans la lotion ».

En dépit des vertus reconnues à cette plante, selon la diversité d’espèces d’aloes, selon les expériences et témoignages des vendeuses et acheteurs, il reste à savoir si cette variété d’aloes renferme réellement les vertus revendiquées et si cette vente se fait selon les bonnes règles d’hygiène. Du reste, ce commerce demeure un meilleur moyen de survie pour plusieurs familles.

Mersei Matondo

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Kinshasa : L’Aloe vera, plante commerciale et très recherchée sur les marchés

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD