EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : Insécurité alimentaire, déforestation, désarticulation des systèmes éducatif et sanitaire, pauvreté ; les ressortissants de Katembo-Lubwe/Idiofa en réunion ce 24 novembre 2019 à Kinshasa pour réfléchir sur ces fléaux

Article

Les zones rurales de la République Démocratique du Congo sont confrontées par de nombreuses contraintes existentielles qui hypothèquent gravement la vie des communautés locales. La vie des populations en milieux ruraux est étroitement liée à l’exploitation des ressources naturelles en l’occurrence la forêt. C’est dans les écosystèmes forestiers que les ménages puisent les produits forestiers non-ligneux, les bois et autres services écosystémiques. Beaucoup rivières, lacs, marécages, etc. sont localisés en forêt. Donc, la forêt c’est la source de la vie.

En effet, l’exploitation irrationnelle des forêts a entrainé la disparition des espèces végétales et animales, le tarissement des cours d’eau dans certaines zones, la réduction de la fertilité des sols agricoles, la savanisation des espaces, etc. avec comme conséquences directes : la paupérisation accentuée de la population dont les effets se répercutent sur l’éducation des enfants, la santé, la sécurité alimentaire, etc.

L’espace Katembo-Lubwe est une zone géographique située dans le territoire d’Idiofa et plus précisément entre les rivières Loange (Katembo) et Lubwe. Il s’agit d’une région habitée par plus de 300 000 habitants dont la vie dépend entièrement de la forêt, et l’activité principale des ménages reste l’agriculture. Cet espace constitue une zone stratégique dans les efforts visant à lutter contre le changement climatique car, il s’agit du prolongement de la forêt équatoriale, un écosystème jouant rôle important dans l’équilibre climatique. Sa destruction totale aura certainement des impacts sur le climat local.

Les activités anthropiques comme l’agriculture itinérante sur brûlis, la récolte des produits forestiers non-ligneux, l’exploitation artisanale du bois, la fabrication de charbon de bois, etc. couplées à l’augmentation de la population et l’urbanisation accélérée (ville d’Idiofa, Communes rurales de Dibaya, de Mangaï, de Panu, etc.) ont contribué non seulement à la destruction des écosystèmes forestiers mais aussi à la détérioration du cadre de vie dans la région. L’enclavement de la zone à la suite de la destruction des routes de desserte agricole et l’absence de structures d’encadrement de la population ont aussi contribué à l’aggravation de la pauvreté dans la région. Pour faire face à la pauvreté, certains Chefs de terre préfèrent vendre carrément les espaces forestiers restant aux exploitants forestiers tout en hypothéquant la vie des générations présentes et futures.

Dans ces conditions caractérisées par la pauvreté, le système éducatif qui est le moteur de développement se trouve dans un état catastrophique (bâtiments scolaires délabrés, absence de manuels scolaires de base, certains enseignant avec des faibles compétences, etc.), l’insécurité alimentaire touche plus de la moitié de la population, l’accès à l’eau potable et à l’énergie constitue un luxe, les institutions sanitaires délabrées, etc. Ainsi, aucun développement ne peut être imaginé dans un tel environnement si les acteurs de la société ne mettent pas en place des stratégies nécessaires pour solutionner tous ces problèmes.

Il est important que les ressortissants de cette région réfléchissent sur les stratégies à mettre en œuvre en vue d’apporter des solutions claires et objectives aux différents problèmes qui minent la région. Le pouvoir public, les organisations de la société civile, les partenaires techniques et financiers sont invités, chacun en ce qui le concerne, à jouer un rôle constructif pour éviter la catastrophe écologique et redonner l’espoir à des milliers de personnes.

Pour le Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable (ONG-Asbl CABD en sigle)

Ingénieur Simon Mwengi, chargé de sensibilisation et de vulgarisation, Tél. +243 0820055300

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : Insécurité alimentaire, déforestation, désarticulation des systèmes éducatif et sanitaire, pauvreté ; les ressortissants de Katembo-Lubwe/Idiofa en réunion ce 24 novembre 2019 à Kinshasa pour réfléchir sur ces fléaux

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD