EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : La guerre des bérets prend de plus en plus de l’ampleur

Article

La prolifération de ligues de jeunes affiliés à tel ou tel parti et porteurs de bérets colorés inquiète.
L’histoire commence en 2015, quand les jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD, parti de Joseph Kabila), se rassemblent pour barrer la route à une manifestation du 19 janvier contre la réforme électorale. Ces jeunes du PPRD sont conduits alors par Papy Mpungu, premier vice-président en charge de la stratégie au sein de la ligue des jeunes du parti. Ils s’appellent « jeunes leaders » ou « soldats politiques du Raïs » et se disent prêts à en découdre avec les manifestants anti-Kabila dans les églises. Ils portent des bérets rouges.
En août 2017, ces « bérets rouges » refont parler d’eux lorsqu’ils représentent, au Burundi, la Ligue des jeunes du PPRD au congrès des Imbonerakure, ligue des jeunes du parti au pouvoir à Bujumbura, le CNDD-FDD. Les Imbonerakure sont accusés par l’Onu d’être une milice, tandis que diverses organisations de défense des droits de l’homme dénoncent leur participation à la répression des opposants réels ou supposés.
Depuis la sortie des « bérats rouges », d’autres organisations ont adopté les mêmes méthodes. Le parti politique Nouvelle génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC), de Constant Mutamba, a ainsi ses « bérets verts ». Cet ancien mouvement citoyen devenu parti politique dit soutenir l’ex-Premier ministre Bruno Tshibala.
L’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Emergence du Congo (Anadec), de l’actuel ministre de l’Aménagement du Territoire, Aje Matembo Toto (coalition kabiliste FCC), crée ensuite ses « bérets bleus » qu’il devrait présenter au public ce 16 novembre. Le secrétaire général du parti, Ivan Ngindu, cité par infordc.net, invite les mouvements citoyens Lucha et Filimbi à se joindre à eux pour ce qu’il appelle la « lutte contre les impérialistes ».
Enfin, plongée en plein conflit interne à la suite d’une dissidence, l’AFDC-A de Modeste Bahati – qui a rompu avec le FCC – crée ses « bérets jaunes ».
Il est à noter que ces différents mouvements de jeunes ne se créent pas pour la paix mais pour se préparer à une lutte. Beaucoup craignent que cela engendre des violences prochainement.

Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : La guerre des bérets prend de plus en plus de l’ampleur

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD