EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Université de Kikwit : le personnel administratif, technique et ouvrier (PATO) accuse à son tour le Comité de gestion de détournement de près de 90 millions de Francs Congolais

Article

Dans une correspondance datée du 17 octobre 2019, c’était le Corps académique de l'Université de Kikwit qui accusait le Comité de gestion de cet établissement dirigé par le Professeur Masens, Recteur, d'avoir détourné 61 millions de Fc (première tranche) et 29 millions de Fc (deuxième tranche), soit un total de près de 90 millions de manque à gagner que l'Etat congolais à verser à cette université.

Le 06 novembre 2019, le PATO (personnel administratif et technique) de l’Université de Kikwit a pris le courage d’écrire au Comité de gestion de l’Université en lui demandant de payer sans condition le manque à gagner que le gouvernement congolais à verser à cet établissement.

Pour rappel, le Comité de gestion du Professeur Masens a été nommé sur base des mensonges, de l’usage de faux et d’instrumentalisation des étudiants et autre personnel de l’Université. Une année après, l’ensemble de la Communauté universitaire s’est rendu compte de l’incompétence du Comité de gestion dirigé par le Professeur Masens, mais aussi de l’absence d’une vision par rapport à l’UNIKIK. Tenez, depuis qu’il est Recteur, Monsieur Masens n’a jamais payé correctement la prime locale des Agents, toute réclamation est suivie par des menaces de tout bord. Pour preuve, dans leur correspondance, le PATO sollicite l’implication des autorités de la ville pour leur sécurité. Viola, là où la médiocrité à amener l’Université de Kikwit.

La formation de la jeunesse, espoir de demain n’a jamais fait l’objet des préoccupations de ce Comité de gestion, la corruption se porte bien dans cet établissement universitaire. Lorsque l’avenir de toute une génération est confié à des médiocres, il faut s’attendre à la déchéance de la société. Kikwit était le quartier Latin de la RDC, si rein ne change, une jeunesse sans avenir prendra corps dans cette région importante du pays.

Le Corps académique tout comme le personnel scientifique et administratif sollicite l'implication du Ministre de l'ESU pour que les coupables de ce détournement (Comité de gestion) soient punis conformément à la loi.

La Rédaction

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Université de Kikwit : le personnel administratif, technique et ouvrier (PATO) accuse à son tour le Comité de gestion de détournement de près de 90 millions de Francs Congolais

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD