EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

La RDC rappelle ses ambassadeurs à l’ONU et au Japon pour des « manquements graves » Dans République démocratique du Congo

Article

Trois ambassadeurs de la République démocratique du Congo (RDC) au Japon et aux Nations unies ont été « rappelés définitivement au pays » pour des « manquements grave », a appris jeudi l’AFP auprès du ministère des Affaires étrangères. L’ambassadeur à Tokyo, Ramazani Bin Kithima, est accusé d’avoir vendu le bâtiment de l’ambassade, « patrimoine » de l’Etat, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Il est rappelé tout comme les diplomates en poste aux Nations unies à New York et à Genève « au terme d’une procédure disciplinaire engagée à leur encontre », indique la ministre des Affaires étrangères Marie Tumba Nzeza dans une lettre datée du 4 décembre.

Le représentant permanent de la RDC auprès de l’ONU à New York, Ignace Gata Mavita, et son collègue devant les institutions spécialisées à Genève, Zénon Mukongo Ngay, sont rappelés à quelques jours du vote sur le renouvellement du mandat de la mission des Nations unies au Congo (Monusco) par le Conseil de sécurité.

Joint par l’AFP, le ministère des Affaires étrangères n’a pas détaillé « les manquements graves » reprochés aux deux ambassadeurs devant l’ONU.

Mme Nzeza n’a dans sa lettre, fourni aucune raison pour le rappel définitif de M. Gata, un ambassadeur en poste depuis sept ans et âgé de 70 ans. Cet ancien vice-ministre des Affaires étrangères (2007-2012) avait été nommé à New York par le régime de l’ancien président Joseph Kabila, dont il est considéré comme un proche, selon le média en ligne Actualité.cd.

Mais selon des sources diplomatiques, citées par le site d’information 7sur7.cd, il est reproché à M. Gata d’avoir voté à l’ONU en faveur de la Chine. Un vote conforme à l’option levée par la RDC alors sous Joseph Kabila de soutenir la Chine au conseil des droits de l’homme.

L’ambassadeur congolais à Tokyo avait reçu des mises en garde il y a près d’un an. « Continuez de défier ainsi votre hiérarchie et je puis vous assurer que vous vous exposez aux plus graves des sanctions », lui avait écrit le 28 janvier le secrétaire général des Affaires étrangères.

Il lui était reproché d’avoir « superbement ignoré » un précédent message du 20 décembre lui « intimant l’ordre de ne pas entreprendre toute initiative visant à aliéner une nouvelle fois le patrimoine de la RDC sous peine de graves conséquences », selon ce courrier que l’AFP s’est procuré.

Les trois ambassadeurs avaient été nommés par l’ancien président Joseph Kabila. Ils sont révoqués par la nouvelle ministre des Affaires étrangères, une proche du nouveau chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.



Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

La RDC rappelle ses ambassadeurs à l’ONU et au Japon pour des « manquements graves » Dans République démocratique du Congo

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD