EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDCongo: la Monusco prolongée d’un an, avec insistance sur son devoir de protéger les civils

Article

Le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté ce jeudi la résolution 2502, qui proroge pour un an le mandat de la Monusco (Mission de l’Onu au Congo). Conscients du rejet de cette dernière par la population congolaise, rejet suscité par son inaction pour protéger les civils de la région de Beni (Nord-Kivu), visés par des massacres récurrents depuis 2014, les Etats membres ont souligné à plusieurs reprises, dans le texte, que la sécurité des civils devait être la première des priorités des casques bleus.

A trois reprises, dans le texte, la Monusco se voit rappeler que sa priorité « stratégique »première est « de contribuer à assurer la protection des civils ». Ensuite vient « la stabilisation et le renforcement des institutions de l’Etat ».

La protection doit être « efficace, rapide, dynamique »

La résolution impose aux casques bleus de « prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer une protection efficace, rapide, dynamique et intégrée des civils se trouvant sous la menace de violences physiques dans les provinces où » la Monusco est déployée.

Ils doivent notamment organiser « des patrouilles actives, pédestres et motorisées, en particulier dans les zones à haut risque ». Ils doivent travailler avec Kinshasa et les humanitaires pour « déceler les menaces qui pèsent sur les civils » avant que ceux-ci soient tués et « appliquer des plans de prévention communs ». Ils doivent aussi mener « de façon unilatérale ou conjointement avec les FARDC », l’armée congolaise, « des offensives ciblées et énergiques ».

Par ailleurs, le Conseil de sécurité reconnaît implicitement les manquements reprochés par la population congolaise aux casques bleus puisque la résolution « autorise la Monusco, en vue d’atteindre les objectifs énoncés dans son mandat, à prendre toutes les mesures nécessaires pour s’acquitter de son mandat, et prie le Secrétaire général de l’informer immédiatement en cas de défaillance de la Monusco à cet égard ».

Libre Afriqu

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDCongo: la Monusco prolongée d’un an, avec insistance sur son devoir de protéger les civils

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD