EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : Le gouvernement a passé de gré à gré 21 projets d’une valeur de 2,380 milliards USD entre janvier et septembre 2019 (ODEP)

Article

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) observe une "prépondérance" de marché de gré à gré dans l’attribution des marchés par le gouvernement durant la période allant de janvier à septembre 2019, selon son rapport portant sur l’exécution du Budget 2019 paru ce mercredi 2020.

« Dans la mise en œuvre, le Gouvernement congolais a passé une centaine de marchés publics sur 492 que comptait le programme de 100 jours, dont le budget s’élève à 2,813 507 milliards USD. L’exécution de ces marchés publics a été caractérisée par trois faits importants: l’absence de libellé complète de 21 projets d’une valeur de 1 764 256 USD; 54 projets d’un montant de 431 millions USD ont été effectués avec appel d’offre, contre 21 projets d’une valeur de 2 380 456 milliards effectués de gré à gré », note l’ODEP dans son rapport.

« Sur 21 marchés passés de gré à gré, le budget de cinq (5) dépassent le seuil d’éligibilité de 4 millions USD pour être soumis à un appel d’offre international, notamment le Projet d'érection de 3000 maisons préfabriquées pour Militaires et policiers/Ville de Kinshasa ; la construction des dépôts et stations-services de Carburant à Mbuji-Mayi, Kananga et Mwene-Ditu ; la Construction et réhabilitation des bâtiments abritant la résidence et les bureaux du Président de la République et ses collaborateurs à la cité de l'UA et au Palais de la nation ; du projet de réhabilitation, modernisation et développement du Domaine Agro-Industriel Présidentiel N’Sele de LUKELENGE au Kasaï-Oriental ; et la Transformation des déchets ménagers à Kinshasa », constate ce regroupement des organisation de la société civile travaillant dans le suivi et le contrôle du processus budgétaire.

Dans l’ensemble, l’ODEP impute au gouvernement 7 griefs dans la gestion des finances publiques durant la période sous cette étude: « 1. Faible financement du programme de 100 jours ; 2. Prépondérance des marchés de gré à gré 3. Des projets sur financées et surfacturées ; 4. Faible exécution des projets « route » 5. Violation du circuit de la dépense publique et du Manuel de procédure ; 6. Concentration des ressources au sein des institutions ; 7. Défaut de suivi et de contrôle.

Précisons que le gouveverment du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba est en fonction depuis le 6 septembre 2019. Entre janvier 2019 jusqu'à l'investiture du gouvernement Ilunkamba en septembre 2019, l'Exécutinal national était sous la direction du Premier ministre Bruno Tshibala.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : Le gouvernement a passé de gré à gré 21 projets d’une valeur de 2,380 milliards USD entre janvier et septembre 2019 (ODEP)

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD