EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC :L'amélioration du climat des affaires reste la première exigence des investissements étrangers

Article

Au cours du sommet d'investissement Royaume-Uni-Afrique, Félix Tshisekedi s'est engagé, en début de semaine, à améliorer l'environnement des affaires en RDC pour attirer les investissements. Il a annoncé le lancement de diverses mesures pour améliorer la facilité de faire des affaires, notamment en simplifiant les impôts et en mettant en place un mécanisme pour résoudre rapidement les défis auxquels des investisseurs pourraient faire face.

"Il était important pour moi de participer au Sommet d'investissement UK-Afrique pour écouter comment les autorités politiques et chefs d’entreprises du Royaume-Uni redéfinissent leur nouvelle relation avec l'Afrique après le Brexit. Ce sommet a été une bonne opportunité pour moi de les informer des progrès réalisés depuis le début de mon mandat et des réformes en cours pour améliorer le climat des affaires afin de faire de la RDC une destination d'investissements plus attractive", a déclaré Félix Tshisekedi participant au sommet.

Le chef de l'Etat congolais a aussi annoncé que la RDC était ouverte aux affaires et a discuté de la façon de stimuler les investissements propres et durables pour soutenir la stabilité et la prospérité de la RDC, au cours de sa participation au sommet d'investissement Royaume-Uni-Afrique organisé sous l'initiative de Boris Johnson, le premier ministre britannique à Londres.

Avec le premier ministre britannique, ils ont discuté du soutien annuel du Royaume-Uni à la RDC et de la nécessité pour le gouvernement de la RDC de mener des réformes concrètes en 2020 pour améliorer le développement économique, instaurer la paix et la stabilité dans toutes les régions du pays et de réduire l'épidémie d'Ebola à zéro nouveau cas.

Le chef de l'Etat s'est aussi appesanti sur son plan de développement des infrastructures en RDC, y compris dans le secteur des énergies renouvelables. Une initiative conjointe avec le Royaume-Uni contribuera également à accroître les investissements privés pour la fourniture d’énergie durable à la population croissante de la RDC.

Le président Tshisekedi et le Premier ministre Johnson ont également mis l’accent sur l’importance de la RDC dans les efforts mondiaux pour la lutte contre le changement climatique en prévision de la COP26 qui se tiendra au Royaume-Uni cette année. Ils ont également discuté de la manière dont les deux pays pourraient travailler ensemble pour renforcer la sécurité et la prospérité à plus long terme en RDC.

Félix Tshisekedi a également rencontré des dirigeants de 20 autres pays africains, des entreprises africaines, des chefs des institutions financières internationales et des investisseurs britanniques lors de ce sommet. Il a assisté à une réception au palais de Buckingham et a rencontré des membres de la famille royale.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC :L'amélioration du climat des affaires reste la première exigence des investissements étrangers

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD