EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Goma: les ravisseurs de 3 personnes kidnappées à Mugunga demandent USD 60.000 de rançon

Article

Ce phénomène de kidnapping se porte à merveille dans la ville de Goma et ses périphéries. Cette fois-ci, c’est à Mugunga, un quartier situé à l’ouest de Goma où trois personnes ont été emportées par des bandits non autrement identifiés le jeudi 23 janvier.

Des sources concordantes affirment que la présence « massive » des militaires et policiers dans ce quartier n’a empêché en rien cette opération des kidnappeurs. Ces derniers ont, après leur forfait, pris la direction du parc national de Virunga où seraient cachés leurs otages. Ils exigeraient une somme de vingt mille dollars en guise de rançon pour la libération de chacun.
Aux dernières nouvelles, le chef de quartier de Mugunga, safari Balibukira annonce que l’un des otages a pu être arraché tard dans la soirée des mains de ses ravisseurs. Cela, grâce à l’implication des Fardc sous pression de la communauté, précise un jeune du milieu.
Plus d’un habitant du terroir fustige le regain d’insécurité dans cette entité, et plus largement, dans tout Goma où des personnes, enfants et adultes, continuent à être dans le viseur des « criminels en quête d’argent facile ».
Pour mémoire, la police a mis la main sur un réseau des présumés auteurs de kidnapping qui ont été présentés au gouverneur Carly Nzanzu Kasivita en ce mois de janvier. Le dossier est encore en cours d’instruction à la justice pour établir la culpabilité, avant toute éventuelle condamnation, apprend-on des sources policières dignes de foi.
Cas Info

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Goma: les ravisseurs de 3 personnes kidnappées à Mugunga demandent USD 60.000 de rançon

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD