EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Où investir en Afrique en 2020 ? L’Egypte garde la tête, la RDC perd trois places

Article

C’est devenu une bonne habitude, quelques jours avant la Saint-Valentin, la banque d’affaires sud africaine RMB Investments publie son baromètre des pays africains où il fera bon investir dans les prochains mois.

A la tête de son hit-parade, la banque privée d’investissements regarde bien loin vers le nord en confirmant l’Egypte du président al-Sissi en pole position. Un rang que le pays des Pharaons occupait déjà en 2019. En seconde position, on retrouve désormais le Maroc qui progresse d’une place et relègue l’Afrique du Sud sur la troisième marche du podium.

Le Kenya arrive en 4e position, juste devant le Rwanda. Les deux pays progressent chacun d’un rang. Le Ghana se pose en 6e position et enregistre la plus belle progression du peloton de tête avec un bond de 3 places (il était 9e en 2019). Viennent ensuite la Côte d’Ivoire (même progression de 3 places – malgré les élections présidentielles qui s’annoncent). Le Nigeria reste inchangé en 8e position, tandis que l’Ethiopie rétrograde en 9e position (un chute de 5 positions). La Tunisie, elle, intègre le top 10 en avançant d’un siège.

Depuis neuf ans maintenant, la banque sud-africaine propose ce classement aux investisseurs qui cherchent des opportunités d’investissement sur le continent africain ou veut aiguiller ceux qui y sont déjà vers des marchés potentiellement plus attractif. Pour obtenir ce classement; la banque additionne les données macroéconomique des pays avec leur pratique du « doing business » à l’aune de ce qui se fait sur le continent africain.

Dans la présentation de on rapport; la RMB explique : « Nous ne manquons jamais d’être à la fois satisfaits et surpris par l’ampleur de l’amélioration dans des pays qui ne sont pas forcément perçus comme des destinations favorables aux investissements ». Elle épingle dans cette catégorie la Guinée, le Mozambique ou Djibouti qui ont enregistré les gains les plus importants, grâce à des avancées importantes dans certains aspects de leur environnement d’investissement.

Dans le sens inverse, le rapport pointe aussi les pays qui perdent de l’attractivité pour les investisseurs. Parmi les bons élèves, l’Afrique du Sud, l’Éthiopie et la Tanzanie ont enregistré un recul. L’Afrique du Sud subit également un ralentissement cyclique.

La République démocratique du Congo, malgré sa première alternance pacifique à la tête de l’Etat, continue de régresser. Elle pointe désormais à une triste 31e place (recul en trois places), juste derrière Madagascar et le Cap Vert et tout juste devant la Mauritanie, le Gabon (en très net recul) et Djibouti (en progression de 10 places). Il faut dire que le tableau macroéconomique de la RDC n’a rien de séduisant et l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi et de ses conseillers n’ont pas amélioré le climat des affaires.

Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Où investir en Afrique en 2020 ? L’Egypte garde la tête, la RDC perd trois places

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD