EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Dossier Sauts-de-mouton : voici les 4 vérités de Nicolas Kazadi, ancien coordonnateur du Programme de 100 jours

Article

C'est par un communiqué que Nicolas Kazadi, Ambassadeur itinérant du président de la République, a choisi de s'exprimer pour apporter ses "clarifications"sur le Programme de 100 jours dont il a été coordonnateur de février à novembre 2019.

Il a commencé par préciser ce qu'a été son rôle dans la coordination du Programme de 100 jours.

"S'agissant du Programme dit de 100 jours, n'ayant pas été associé à sa conception, ce n'est qu'après son lancement que j'ai été chargé, par Monsieur le directeur de cabinet, d'assurer la coordination de son suivi au sein d'une Commission ad hoc.... La dite Commission a travaillé sous l'autorité directe du directeur de cabinet. Son travail a essentiellement consisté à :Compiler les rapports en provenance des Entités en charge de l'exécution des travaux ;Organiser des missions de suivi sur terrain ;Faciliter la bonne exécution du programme ", a-t-il dit dans ce communiqué daté du 15 février.

Dans sa fonction de coordonnateur, Nicolas Kazadi soutient qu'il n'a jamais eu" aucun contact financier quelconque" encore moins un "rapport direct" avec l'OVD et l'Office des Routes.

" En ma qualité de Coordonnateur, je n'ai bien sûr pas eu de contact financier quelconque, ni avec les entreprises privées ou publiques retenues pour les différents projets, ni avec les Ministères des finances ou du Budget. Cela ne relevait aucunement de mes prérogatives. Plus spécifiquement, je n'ai eu aucun rapport direct avec l'OVD et l'Office des Routes, ce rôle étant laissé aux personnes désignées par le directeur de cabinet, en sa qualité de président de la Commission, dans le cadre de la division de travail en son sein", clame l'ambassadeur itinérant du chef de l’Etat.

Avant de conclure, il a demandé aux bases et aux cadres de CACH de "garder leur calme et leur sérénité ; d'éviter de ne fonctionner que sur la base des rumeurs et de s'abstenir de toute forme de lynchage médiatique", tout en se réservant le droit de "poursuite contre tous ceux qui se plaisent à relayer des informations mensongères et diffamatoires".

Dans le cadre de son Programme de 100 jours, le président de la République avait notamment initié des travaux de construction de 9 sauts-de-mouton à Kinshasa pour faciliter la circulation des automobilistes et diminuer les embouteillages dans certains carrefours. Prévus initialement pour 6 mois, ces travaux continuent à s'exécuter jusqu'à ce jour, presque 10 mois après leur lancement, causant des embouteillages et la désolation des automobilistes. Et depuis deux mois, ces travaux étaient à l'arrêt faute de financement. Les entreprises exécutant les travaux de sauts-des-moutons ont signé le week-end dernier un acte d'engagement devant le gouvernement de livrer ces ouvrages au 30 mai 2020.

Nicolas Kazadi a été nommé Ambassadeur itinérant le 7 mars par le président de la République, Félix Tshisekedi. Avant de se mettre au service du chef de l’Etat, il a été haut fonctionnaire international notamment à Lomé au Togo où il travaillait pour le compte du PNUD dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Dossier Sauts-de-mouton : voici les 4 vérités de Nicolas Kazadi, ancien coordonnateur du Programme de 100 jours

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD