EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Kongo-Central : situation tendue entre les villageois de Kinimi et la SOCIR

Article

Les habitants des villages environnants de la Société congolaise des industries de raffinage (SOCIR), en territoire de Moanda (Kongo-Central) ont barricadé lundi 17 février toutes les voies qui conduisent à cette entreprise pour empêcher tout mouvement du personnel.

C’est depuis 03 heures du matin que des paysans du village Kinimi, propriétaires des terres où est installée la SOCIR, et ceux des villages Mamputo et Kitombe, ont pris d'assaut toutes les voies qui mènent vers cette société.

Ils ont brûlé des pneus et ont placé des troncs d'arbre sur différentes routes pour empêcher l'accès aux piétons et aux véhicules à la SOCIR.

Ils accusent les responsables de la SOCIR de ne pas respecter les accords. Au terme ces dits accords, les villageois, qui souffrent des méfaits de l’exploitation pétrolière dans leur contrée, devraient bénéficier des avantages sociaux, notamment des emplois, l'énergie électrique, la construction des centres de santé et des écoles. Ce qui n’est pas le cas, d’après les manifestants.

D'après un jeune leader de Moanda, Jean Ngombe Ngombe, à cause de l'exploitation de la SOCIR, les habitants sont confrontés aux problèmes d’éboulements.

Il accuse aussi la SOCIR de polluer la zone par des gaz que les villageois respirent au quotidien à leur risque et péril.

Tout cela reste lettre morte d’après les villageois. C’est ce qui a provoqué leur mouvement de colère. L’administrateur du territoire de Moanda a essayé de calmer les esprits, mais en vain.

Radio Okapi

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Kongo-Central : situation tendue entre les villageois de Kinimi et la SOCIR

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD