EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : La Gécamines sollicite la dissolution d’une filiale de Glencore

Article

La Gécamines (Générale des Carrières et des Mines) a intenté une action en justice en RDC pour dissoudre KCC (Kamoto Copper Company), l’une des filiales de GLENCORE en raison d’un manque à gagner d’environ 3,9 milliards de dollars américain. La première audience est prévue le 8 mai 2018.

Glencore espère que le tribunal accordera à KCC une période (maximale) de six mois pour régulariser la situation. La Société estime avoir plusieurs options pour éviter la dissolution de KCC.

KCC avait déclaré le mois dernier avoir été contrainte de reconnaître un déficit de financement dès 2014. Ce qui aurait fait tomber la valorisation de la société en dessous de la moitié de son capital autorisé. Le fait que le problème n’ait pas été résolu à l’échéance du 31 décembre 2017 la voie était ouverte pour des éventuelles poursuites judiciaires.

KCC regrette que la GECAMINES n’ait pas accepté de suivre un plan de recapitalisation lui présenté en 2017.

« En 2017, la Société a proposé un plan de recapitalisation à la Gécamines en conformité avec les dispositions de la loi de la RDC et les termes de l’Accord de Joint-Venture entre eux qui aurait rectifié le déficit en capital. KCC a fait de nombreuses tentatives pour engager des négociations constructives avec Gécamines concernant le plan de recapitalisation. Cependant, la Gécamines a, au lieu de s’engager de manière significative avec la Société, entamé unilatéralement la procédure. La Société continuera à tenter d’engager des discussions avec la Gécamines et prendra toutes les autres mesures nécessaires pour assurer la poursuite des activités de KCC et protéger ses droits en vertu de la loi et de l’accord de coentreprise », dit GLENCORE dans un communiqué.

Pour sa part Bloomberg rapporte que la Gecamines envisage de renégocier des partenariats avec des sociétés internationales pour donner à l’entreprise une plus grande participation dans les revenus et profits miniers.

KCC, qui exploite notamment une mine de cuivre et de cobalt dans le sud de la RDC, est codétenue par la GECAMINES et GLENCORE.

DESK ECO.

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC : La Gécamines sollicite la dissolution d’une filiale de Glencore

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD