EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : le ministre de l'industrie donne 48 heures aux débiteurs du FPI pour rembourser leurs emprunts

Article

Le ministre de l'industrie, Julien Paluku, a eu une séance de travail, ce jeudi 5 mars à son cabinet, avec le directeur général du Fonds de promotion de l’industrie (FPI) et son adjoint.

A cette séance de travail, il a été question , "de faire le point sur la campagne de sensibilisation sur la Taxe de promotion de l'industrie (TPI) et faire le contour des folles rumeurs sur l'arrestation du DG du FPI", selon un tweet du ministère de l'industrie.

"Avec un ton ferme, le ministre de l'Industrie,Julien Paluku Kahongya, a déclaré que cette dette évaluée à plus ou moins 150 millions de dollars américains doit être recouvrée pour ainsi permettre au FPI de financer au moins 1 projet par territoire à hauteur d'1 millions de dollars américains dans les 145 territoires que compte le pays", note un tweet posté à l'issue de la réunion.

Les débiteurs du Fonds de Promotion de l'industrie n'ont donc que 48 heures pour s'acquitter de leurs dettes au près des services du FPI,car le délai de l'arrangement à l' amiable leur accordé est fort clos, selon le ministère de l'industrie. Il a été aussi arrêté des nouvelles mesures pour démarrer avec le recouvrement forcé.

Le ministre de l'industrie et ses hôtes ont également parlé de la mise en oeuvre de l'incubateur pour concrétiser la création des 10 premiers millionnaires congolais, lauréats de la master class de décembre 2019; l'exécution des projets retenus dans chaque province dans plusieurs domaines dont l'agroindustrie, l'aquaculture, l'élevage et le forage d'eau potable , avec le concours des ministres provinciaux de l'Industrie, des chefs des divisions provinciales de l'Industrie et la FEC.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : le ministre de l'industrie donne 48 heures aux débiteurs du FPI pour rembourser leurs emprunts

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD