EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Burundi/RD Congo: les 1600 rapatriés du Congo seront « rééduqués »

Article

Par Marie-France Cros.

Les 1600 Burundais, majoritairement membrs de la secte Zebiya, qui ont été refoulés cette semaine du Congo vont être « rééduqués » et « formés à la culture de leur pays natal » a déclaré le directeur général burundais chargé du rapatriement, de la réintégration et de la réinstallation des réfugiés et déplacés de guerre.

Ce directeur, Nestor Bimenyimana, selon l’agence congolaise APA, a assuré que c’était « un plaisir » pour lui, d’accueillir les refoulés. Il a ajouté : « On va essayer de les sensibiliser, de les éduquer un peu à un certain comportement parce qu’ils ont perdu la culture burundaise. Ils sont traumatisés. Je ne sais pas si c’est dû à leur croyance mais ils doivent subir une formation pour les ramener encore à une culture burundaise, les civiliser ».

La majorité de ces personnes (1400 d’entre elles) avaient été découvertes à Goma (Nord-Kivu), vendredi dernier. Elles apartiennent à la secte Zebiya quise dit persécutée par l’Eglise catholique et les autorités du Burundi. Elles étaient venues à Goma, selon leurs déclarations, pour commémorer, à l’abri de ces persécutions, le 7ème anniversaire du massacre de Businde, au Burundi. Le 12 mars 2013, la police burundaise y avait ouvert le feu sur une foule de fidèles de Zebiya désavoués par l’Eglise catholique, faisant neuf morts et une quarantaine de blessés.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu, a décidé leur renvoi au Sud-Kivu, d’où ils provenaient. Quelque 1600 personnes ont été refoulés d’Uvira mercredi, vers le Burundi.

Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Burundi/RD Congo: les 1600 rapatriés du Congo seront « rééduqués »

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD