EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : Vital Kamerhe placé sous mandat d’arrêt et incarcéré à la prison de Makala

Article

Après six heures d’audition, le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi a été placé sous mandat d’arrêt provisoire dans le cadre du dossier relatif aux détournements de fonds dans le cadre des travaux du programme de 100 jours du chef de l’Etat.

Le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe est arrivé peu avant 20 heures à la prion de Makala où il est logé au pavillon 8. Sept chefs d’accusation lui ont été notifiés.

Ce mercredi, il a été auditionné par le procureur général près de la cour d’appel de Kinshasa/Matete, Adler Kisula, pour des allégations liées au détournement des fonds alloués aux travaux de construction des maisons préfabriquées et des sauts-de-mouton du programme de 100 jours du chef de l’Etat.

On se souviendra que trois responsables de sociétés sont déjà passés par la prison de Makala dans ce dossier des 100 jours. Le premier a être entré à Makala est Jammal Samih, le patron des sociétés Samibo Congo Sarl et Husmal SARL. Son incarcération concernait justement le dossier de la construction de maisons sociales passé dans un des innombrables contrats de gré à gré avec les services de la présidence congolaise. Le Belge Thierry Taeymans, ancien directeur général de la Rawbank entendu le 13 mars par la justice congolaise, avait aussi séjourné quelques jours à Makala dans ce dossier de la construction de maisons sociales, accusé d’avoir organisé la fuite de quelques dizaines de millions de dollars vers un compte parallèle.

Jamamal Samih, par ailleurs président de la communauté libanaise en RDC, avait été interpellé pratiquement en même temps que David Blattner, le patron de Safricas SA, et du DG de l’Office des Routes, Mutima Sakrini. Il s’agissait ici du dossier des sauts-de-mouton de Kinshasa.

Escorté par Sylvain Kasongo

Ce mercredi 8 avril, Vital Kamerhe a été conduit à la prison centrale de Makala sous escorte militaire de la police nationale emmenée par le Chef de la police ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo.

Son audition devrait se poursuivre ce jeudi selon différentes sources qui rappellent que Vital Kamerhe est placé sous mandat d’arrêt provisoire.

S’il devait finalement être inculpé, son dossier serait alors transféré au parquet général près la cour de cassation.

Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : Vital Kamerhe placé sous mandat d’arrêt et incarcéré à la prison de Makala

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD