EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : les opérateurs économiques appelés à payer leur Impôt sur le bénéfice de l'exercice 2019 au plus tard ce lundi 4 mai

Article

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Déogratias Mutombo, a lancé, le jeudi 30 avril, un appel vibrant aux opérateurs économiques de s’acquitter du paiement de leur Impôt sur le bénéfice pour l’exercice comptable 2019.

En principe, l’échéance pour le paiement à la DGI (Direction générale des impôts) de cet impôt est le 30 avril. Cependant, le gouvernement a accordé un moratoire jusqu’au lundi 4 mai pour le paiement de l’Impôt sur le bénéfice par les sociétés.

Le patron de la BCC a lancé cet appel au regard du déficit enregistré à fin avril suite notamment au non-paiement par plusieurs entreprises de leur Impôt sur le Bénéfice de l’exercice 2019.

« Nous sommes à la période fiscale de versement de l’Impôt sur le bénéfice réalisé en 2019. Généralement à cette période, chaque avril, nous sommes en excédent et en mois et en cumul de l’année. Mais curieusement pour cette année, les entreprises ne paient pas. Alors que 2019 n’a pas été touchée par covid-19. Parce là nous continuons même à être en déficit. C’est anormal parce que nous devrions être en excédent. Les entreprises doivent faire preuve de bonne foi. Si nous avons dit aux entreprises qu’elles ne sont pas tenus de convoquer des assemblées générales pour approuver les états financiers de 2019, elles peuvent néanmoins certifier les états provisoires et être en mesure de payer l’impôt sur le bénéfice pour l’année 2019. Toutes les banques ont au moins payer leur Impôt sur le bénéfice. Il reste aux autres entreprises du secteur non bancaire de payer. Beaucoup n’ont pas encore payé. Il y a un moratoire qui a été donné jusqu’au lundi 4 mai. Les entreprises qui ne paieront pas se verront exiger des pénalités. Il faut quand même avoir cette bonne fois d’accompagner le gouvernement dans ces mesures de riposte contre le covid-19. Je ne suis pas du ministère des Finances ou des régies financières mais ça me touche parce que quand on a un déficit on fait recourt à la Banque Centrale. Et, ce sont des recours qui sont nocifs pour la stabilité du cadre macro-économique », a déclaré Déogratias Mutombo, lors de la traditionnelle conférence de presse de jeudi 30 avril à l’issue de la 4ème réunion ordinaire du Comité de politique monétaire.

A l’issue de la réunion du Comité de politique monétaire du jeudi 30 avril 2020, la Banque centrale du Congo a renseigné « des déficits publics importants » depuis le début de l’année en raison notamment de « la faible mobilisation des ressources ».

Au 30 avril 2020, le solde du trésor affiche un déficit de 200,4 milliards CDF (119,002 millions USD) alors que le Trésor tablait sur un excédent de 1,4 milliard CDF (83,135 millions USD) à la fin du mois sous analyse.

« En cumul annuel, l’Etat est déficitaire de 620,3 milliards de CDF (Ndlr : 368 millions USD au taux budgétaire moyen annuel de 1684 FC le dollar) contre un excédent programmé de 34,7 milliards CDF (20,605 millions USD) aux quatre premiers mois de l’année 2020 », indique la BCC.

C’est face à cette situation que le gouverneur de la BCC a pris cette initiative de sensibiliser les opérateurs économiques à ce devoir civique.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : les opérateurs économiques appelés à payer leur Impôt sur le bénéfice de l'exercice 2019 au plus tard ce lundi 4 mai

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD