EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC: pas de reconduction du contrat controversé avec la société belge Semlex

Article

La République démocratique du Congo (RDC) ne renouvellera pas le contrat controversé conclu en 2015 avec la société belge Semlex pour la fourniture de – chers – passeports biométriques, a annoncé vendredi le porte-parole du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. « Le contrat de Semlex pour les passeports congolais ne sera pas reconduit en juin prochain », a affirmé le porte-parole, Henri Kasongo Mwema Yamba Yamba, sur Twitter.

« La position de la RDC a déjà été clairement affirmée par Mme la ministre d’Etat aux AE (Affaires étrangères) », Marie Tumba Nzeza, a-t-il ajouté.

Des organisations anti-corruption et 51 citoyens congolais ont dénoncé mercredi le contrat passé entre Kinshasa et la société belge qui fabrique les passeports biométriques congolais, qui fait l’objet d’une enquête judiciaire à Bruxelles.

Ces ONG et les « victimes congolaises » se sont constitués parties civiles dans cette enquête pénale ouverte avec Semlex.

Cette entreprise uccloise avait négocié un contrat pour la fabrication de passeports biométriques avec le régime de l’ex-président Joseph Kabila dans les années 2014-2015. Ces passeports sont facturés à 185 dollars aux ressortissants congolais, dont seuls, selon une enquête de l’agence de presse britannique Reuters, 65 reviennent au gouvernement congolais.

Ce contrat de cinq ans arrive à échéance le 11 juin prochain.

Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC: pas de reconduction du contrat controversé avec la société belge Semlex

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD