EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDCongo: plainte contre l’ex-Président: Kabila contre Kabila

Article

Ibrahim Kabila, qui se présente comme un des nombreux enfants de feu Laurent Kabila – assassiné le 16 janvier 2001 – a été arrêté vendredi au sortir d’une émission de télévision où il avait pris parti pour l’accusateur de son frère Joseph Kabila, Pascal Mukuna.

Il s’agissait de l’émission « Bosolo na politik officielle », diffusée par internet, au cours de laquelle Ibrahim Kabila avait assuré vendredi que la famille Kabila appuyait non pas le plus célèbre de ses membres, Joseph, chef de l’Etat de 2001 à 2019, mais son accusateur, l’évêque évangélique Pascal Mukuna. Ce dernier a été arrêté le 13 mai sur une accusation de viol, apparue alors qu’il venait de déposer plainte contre l’ex-président Kabila au nom de sa plateforme de la société civile Eveil Patriotique, pour dix cas de meurtre et massacre commis durant son règne.

Au cours de l’émission, Ibrahim Kabila a aussi réclamé un test ADN pour tous les membres de la famille Kabila – ravivant ainsi les rumeurs ayant longtemps mis en doute les liens de filiation entre Laurent Kabila et Joseph Kabila.

Au sortir de l’émission, il avait été arrêté par la police ce qui, selon une des sources de La Libre Afrique.be, avait provoqué une manifestation spontanée de jeunes Kinois, en particulier des « wewas » (motards). Au cours de la nuit, Ibrahim Kabila a annoncé avoir été libéré à 22h.

Lire Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDCongo: plainte contre l’ex-Président: Kabila contre Kabila

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD