EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDCongo: bataille pour l’AFDC-A: le courant majoritaire crie victoire

Article

Les proches de Modeste Bahati crient victoire dans la bataille juridique qui les oppose à des dissidents. Son parti AFDC-A s’était en effet divisé à la mi-2019 lorsque le populaire sénateur du Sud-Kivu avait maintenu sa candidature à la présidence du Sénat alors que la coalition dont sa formation est membre, le FCC (Front commun pour le Congo, kabiliste), avait choisi Alexis Thambwé pour candidat. L’enjeu est important puisque ce parti est le second en nombre de députés (41) à l’Assemblée nationale, après le PPRD de Joseph Kabila. Rappelons que les sièges parlementaires n’ont pas été attribués selon les résultats électoraux mais à la suite de marchés politiques.

Adèle Kayinda députée nationale et cheffe du groupe parlementaire de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A), a indiqué dans une interview à 7sur7.cd que la Cour constitutionnelle avait donné raison à Modeste Bahati. Celui-ci avait déposé plainte contre les dissidents de son parti qui avaient reconnu Nene Nkunu pour leur chef en raison de son désaccord avec Joseph Kabila.

Selon l’agence de presse congolaise APA, la cellule de communication des dissidents nie que la Cour constitutionnelle ait rendu un tel arrêt. « Il n’existe aucun arrêt qui a été rendu par la Cour constitutionnelle contre le regroupement politique AFDC-A/FCC, ni contre les députés nationaux ».

Notifications individuelles

Selon Mme Kayinda, la Cour constitutionnelle envoie des notifications individuelles à chaque député dissident; l’opération est en cours, selon elle. Les parlementaires dissidents perdent en effet leur siège puisque la loi congolaise fait du parti le détenteur de celui-ci. Selon elle, les députés dissidents vont tous perdre leurs mandats parlementaires.

Jean-Pierre Tshimanaga, de l’aile dissidente, a quant à lui assuré à 7sur7.cd que la notification de la Cour constitutionnelle dont se prévaut l’aile Bahati est une tempête dans un verre d’eau. Selon lui, aucun de ses députés ne sera déchu de son mandat parce qu’ils n’ont pas démissionné. « C’est quitter le parti délibérement qui fait perdre un mandat. Or nous n’avons quitté ni nos partis ni notre regroupement AFDC-A ».

Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDCongo: bataille pour l’AFDC-A: le courant majoritaire crie victoire

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD