EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

La problématique liée à la gestion des cimetières dans le district de la Lukaya à Kisantu au Kongo-Central (cimetière de Ngongolo)

Article

Avec une superficie de 16 019 km2, le district de la lukaya est situé dans le territoire de Madimba à l’Est de la province du Kongo-Central en République Démocratique du Congo. Comme dans tout autre district de la RDC, l’Etat congolais par l’ordonnance du 14 février 1914 relative au service des inhumations et police des cimetières, a réservé dans la Lukaya, des espaces des terres à destination funéraire. Cependant, depuis un bon bout de temps nous avons constaté plus précisément dans le cimetière de Ngongolo à Kisantu, que celui-ci regorge non seulement des morts, mais aussi des personnes bien vivantes. Celles-ci utilisent cette partie de terre pour élever des maisons d’habitation, mais aussi pour y cultiver les champs et autres, un comportement que nous jugeons contraire à l’ordonnance supra mentionnée.
En effet, le cimetière de ngongolo est situé dans le district de la Lukaya à Kisantu plus précisément au quartier Ngongolo. Un site permettant aux habitants de ce coin d’enterrer leurs morts sans pour autant faire des longues distances.
Mais depuis un bon moment, ce cimetière est laissé à son propre sort. De même, les informations reçues sur place démontret qu’il y a une sorte de mégestion dudit site, caractérisée notamment par un manque d'un suivi régulier causant ainsi le disfonctionnement de celui-ci. Et par conséquent, il y a un laisser-aller qui donne lieu à un certain nombre d’abus, notamment la construction des maisons précédée par la destruction des tombes voir même l’exhumation des cadavres sans autorisation préalable d’une autorité judiciaire locale. Ce qui fait que ce site ne bénéficie plus de la destination qui lui est réservée par la loi, celle de ne recevoir que des corps sans vie et c’est ce que soutien d’ailleurs l’art 21 de l’ordonnance du 14 février 1914. Cet article prévoit qu’il ne peut-être élevé aucune habitation dans des cimetières… Malheureusement sur le terrain, nous avons vu toute une série de maisons d’habitation sans compter les champs des cultures vivrières, à tel enseigne que le nombre total de ces maisons dépasse celui de tombes dans ce cimetière. Une situation qui inquiète un bon nombre d’habitants de ce coin de Kisantu, et par conséquent, il y a des différents conflits qui surgissent entre certaines familles ayant enterrées leurs morts et les personnes ayant achetées des portions des terres dans ledit cimetière de Ngongolo.
Une jeune dame, habitante de ce coin rencontre ce qui suit: « ce cimetière était longtemps abandonné par les autorité locales, c'est qui fait qu'il y a des personnes qui commencent à utiliser cet espace pour ériger des maisons et selon elle, les autorités ne s'occupent même plus de l'entretien dudit site. Et plus grave, la jeune dame poursuit en disant que certaines autorités locales facilitet les différentes opérations de vente des terrains dans ce site...». Il sied de signaler que ce site n’a pas encore totalisé une cinquantaine d’années pour être exploité à d’autre fin.
Plusieurs familles ont du mal à retrouver les tombes de leurs proches par le fait que certaines d'entre elles sont remplacées par des maisons. Et malgré les multiples plaintes des victimes, celles-ci n'ont jamais obtenues gain de cause. D'où, elles soupçonnent une sorte de complicité entre les autorités et les acheteurs. Cependant, de l'autre côté, ces acheteurs se disent d'avoir le droit de construire sur ce site en ce sens qu'ils détiennent les documents nécessaires leurs conférant ce droit. Et de son côté, l'autorité compétente de la place semble n'être pas du tout intéressée à cette problématique
C'est ainsi que nous faisons appel à l'intervention de l'autorité étatique de la République en général et provinciale en particulier, en vue de trouver des pistes des solutions et remédier à cette situation qui inquiète les citoyens de cette région.

Par Ir. Yves NKANGU (nkanguyves@gmail.com) pour EADEV

Vous pouvez télécharger ce document ici :

La problématique liée à la gestion des cimetières dans le district de la Lukaya à Kisantu au Kongo-Central (cimetière de Ngongolo)

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD