EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

« La constitution ne confrère pas aux confessions religieuses le pouvoir de désigner le président de la Ceni », déclare Kapiamba

Article

« La désignation du président de la Ceni par les confessions religieuses est illégale », c’est ce qu’à déclaré ce weekend à CAS-INFO,Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice, (ACAJ)

Ce dernier s’insurge contre cette façon de laisser aux confessions religieuses, le monopole de choisir celui qui va gérer la centrale électorale.

« Le président de la Ceni provient de la société civile. Les confessions religieuses ne sont qu’une des composantes de cette société civile au regard de la loi. Cependant, la loi ne leur reconnaît pas la compétence de désigner le candidat président de la Ceni. Elles ont violé la loi », affirme le président de l’ACAJ.

Pour lui, le candidat président de la commission électorale nationale indépendante devrait venir de la société civile dans son ensemble.

Georges Kapiamba propose que la loi en la matière soit respectée afin de crédibiliser le processus.

« C’est vrai, ça s’est fait dans le passé. Mais il ne faut pas prendre une pratique illégale et en faire toute une loi. Autre temps, autres mœurs. Aujourd’hui, nous sommes à l’État de droit. Il faut que la loi soit respectée » précise -t-il.

Depuis le début des discussions, les confessions religieuses n’arrivent pas à s’accorder, pour désigner un candidat devant remplacer Corneille Naanga à la tête de cette institution d’appui à la démocratie.

Cas Info

Vous pouvez télécharger ce document ici :

« La constitution ne confrère pas aux confessions religieuses le pouvoir de désigner le président de la Ceni », déclare Kapiamba

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD