EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDCongo: plainte contre Kabila: 20 ans requis contre son accusateur

Article

Après avoir déposé plainte contre l’ex-président Joseph Kabila, le 7 mai dernier, pour dix affaires de massacre et assassinat au cours de ses 18 ans à la Présidence, l’évêque évangélique Pascal Mukuna a été accusé de viol. Il comparaît à huis clos depuis la fin mai. Il connaîtra son sort le 25 juin prochain, dans une semaine, a décidé le tribunal de Kalamu jeudi.

C’est ce qu’a décidé jeudi le tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu, devant lequel la défense a rejeté les accusations de viol, menaces de mort et rétention illicite de documents retenues contre son client. Le ministère public, mercredi, a réclamé 20 ans de détention contre l’accusé.

Ebats sexuels filmés

Son accusatrice affirme être la partenaire filmée – sauf le visage – avec l’évêque évangélique, dont le visage est reconnaissable, lors d’ébats sexuels dans un véhicule; la vidéo avait été largement diffusée sur les réseaux sociaux congolais, au tout début mai, alors que Pascal Mukuna, en tant que président d’une plateforme de la société civile, Eveil patriotique, faisait savoir qu’il allait déposer la plainte contre Joseph Kabila. Malgré l’humiliation de la publication de la vidéo, il avait déposé sa plainte.

On apprenait ensuite que sa partenaire déposait plainte contre lui pour l’avoir obligée à des relations sexuelles, sous menace de mort, en échange de titres de propriété qui appartiendraient au son défunt mari de la plaignante, M. Kantshia, ancien collaborateur de l’évêque évangélique. M. Kantshia est décédé il y a cinq ans.

L’accusé menacé

La défense, qui indique que Pascal Mukuna n’est pas en possession de ces titres de propriété, a demandé l’acquittement de son client, estimant que les éléments constitutifs des délits mentionnés n’étaient pas réunis, tandis qu’en droit congolais une video ne peut être tenue pour preuve. Celle diffusée début mai aurait subi un montage.

Pascal Mukuna est détenu depuis le 14 mai et des inconnus ont tenté de forcer la porte et les fenêtres de sa cellule, a-t-il indiqué.

Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDCongo: plainte contre Kabila: 20 ans requis contre son accusateur

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD