EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC: il faut bien analyser les propos de Pierre Kangudi «En excluant la machine à voter, le budget des élections de 2018 va doubler »

Article

Le gouvernement affirme avoir bouclé le montage financier des élections de décembre 2018. A ce stade la possibilité d’organiser les élections sans la machine à voter n’est pas à l’ordre du jour ni du côté du gouvernement ni du côté de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Pierre Kangudia, ministre du budget, a déclaré qu’en excluant la possibilité d’utiliser la machine à voter, le budget des élections de décembre 2018 va doubler.

«En excluant la machine à voter, le montant va doubler. C’est ça la réalité. Nous, maintenant en ce moment-là est-ce-que nous allons trouver suffisamment des moyens d’ici décembre pour tenir les élections sans machine à voter, là je ne sais pas. « La machine viendrait à la rescousse de la trésorerie de l’Etat», ce sont les propos qui avaient été tenus par la CENI. Maintenant, je ne peux pas vous dire quelle est l’évaluation exacte qui a été faite par la CENI si la machine n’entrait pas en danse», a-t-il déclaré dans une interview à DESKECO.COM

Evoquant le montant global a débloqué par le gouvernement, le ministre a rappelé le montant de 460 millions de dollars américains.

«Conformément aux prévisions budgétaires telles que formulées par la CENI, nous avons de crédit de 460 Millions de dollars qui sont inscrits au budget de l’état 2018 pour le financement de besoin de la tenue des élections au mois de décembre prochain. Donc c’est ça le chiffre ou le montant qu’il faudra débourser d’ici décembre pour que les élections aient lieu», a-t-il ajouté.

Malgré une levée de bouclier de l’opposition et les doutes émis par certaines organisations dont le Groupe d’étude sur le Congo (GEC), projet de recherche basé au Centre de coopération internationale de l’Université de New York, sur la fiabilité de la machine à voter qui, la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) continue la sensibilisation.

« Le processus est irréversible vers les élections du 23 décembre 2018. Nous irons à ces scrutins avec la machine à voter. Ceci n’est pas une option mais une décision qui relève des attributions constitutionnelles de la CENI », avait encore rappelé le 21 avril Corneille Nangaa devant les jeunes réunis à la maison des élections à Kinshasa.

Stanys Bujakera Tshiamala/DESK ECO. Le 01 Mai 2018

Vous pouvez télécharger le programme ici :

RDC: il faut bien analyser les propos de Pierre Kangudi «En excluant la machine à voter, le budget des élections de 2018 va doubler »

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD