EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC: l'enjeu de la conférence panafricaine sur le projet Grand Inga en cinq points

Article

Les parties prenantes au projet Grand Inga sont en conférence virtuelle depuis le 22 jusqu'au 29 juin prochain. Ces échanges réunissent aussi bien la partie RD congolaise que la Banque africaine de développement mais aussi des sociétés qui vont développer ce projet ainsi que d'autres partenaires financiers intéressés.

Dans la note technique présentée par le ministre de la RDC en charge des Hydrauliques et de l'électricité, Eustache Muhanzi Mubembe, pour lancer les travaux en atelier, l'on décèle l'enjeu des présentes assises en 5 points suivants :

Présenter les opportunités actuelles et futures du projet Grand Inga et d’autres activités d’investissement dans le secteur de l’énergie électrique en RDC spécialement sur le fleuve Congo et ses affluents ;

Encourager des appels à manifestation d’intérêts de la part des participants pour l’achat de l’énergie à produire au cours des phases subséquentes du projet Grand Inga ;

Encourager un dialogue approfondi et une collaboration d’investissement entre les entrepreneurs publics et privés, et les plus hautes instances politiques et économiques, aussi bien au niveau de la RDC qu’au niveau continental ;

Présenter un aperçu de l’état actuel de la coopération / intégration continentale et régionale politique et technique en matière d’énergie durable ;

Recommander un cadre de base pour guider la RDC en prélude d’une Conférence des Chefs d’Etats africains. Les experts continueront à fournir leurs contributions, après cette conférence technique virtuelle, pour la préparation de la Conférence des Chefs d’Etats africains de Septembre/Octobre 2020.

Pour autant, ces discussions se font en tenant compte options déjà levées par la RDC pour sa politique énergétique qui s’articule notamment sur trois points à savoir: 1.Libéraliserle secteur de l’électricité par la loi N° 14/011 du 17 juin 2014 avec un cadre institutionnel et juridique approprié et attrayant; 2. Privilégier les ressources énergétiques disponibles pour accroitre l’offre énergétique et l’accès pour tous à l’électricité dans les meilleures conditions de prix et de protection de l’environnement ; 3. Développer Grand Inga simultanément avec les autres sites parsemés sur l’ensemble du territoire national pour répondre aux besoins de tous.

Notons que le projet Grand Inga est en scelle depuis près de 40 ans maintenant. Plus récemment, des résolutions des travaux des quatre derniers ateliers organisés avec la collaboration de la Banque Africaine de Développement successivement à Johannesburg en novembre 2019, à Abidjan en décembre 2019 et janvier 2020 et enfin, à Kinshasa en mars 2020, convergent toutes vers la réalisation effective du projet hydroélectrique Grand Inga en commençant par la centrale de Inga 3 d’une capacité de 11 000MW et au-delà.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC: l'enjeu de la conférence panafricaine sur le projet Grand Inga en cinq points

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD