EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDCongo: appel à un consensus national sur les réformes électorales

Article

Parce que « le sang doit cesser de couler » et que « le Congo est notre bien commun », neuf membres du parlement et trois personnalités se sont réunies samedi 11 juillet pour rédiger un appel à un consensus sur les réformes électorales dont a besoin le Congo. De nombreuses manifestations – qui ont entraîné des morts et des blessés – ont eu lieu dans tout le Congo depuis que, le 2 juillet dernier, l’Assemblée nationale a désigné irrégulièrement Ronsard Malonda comme président de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Il est considéré comme le « cerveau » de la méga-fraude électorale de 2018.

Les signataires de l’appel soulignent que l’intégrité du pays est « gravement menacée » par la présence de « plus de sept armées étrangères sur notre territoire et le long de nos frontières et plus de 140 groupes armés à l’est du pays ». La coalition au pouvoir (FCC, kabiliste; UDPS, tshisekediste; UNC de Vital Kamerhe), « perdue dans ses contradictions internes, s’essouffle », ce qui plonge le Congo dans l' »inertie ». Cette inefficacité et le manque de confiance entre partenaires de la coalition « explique les dysfonctionnements et violations des principes fondamentaux d’une démocratie et d’un Etat de droit. Le pays est désormais divisé sur des sujets qui devraient pourtant le rassembler ». Cela, alors que les populations congolaises, déjà pauvres, « agonisent désormais sous la brusque flambée des prix », due à la chute du franc congolais et amplifiée par la « récession » créée par la crise du Covid-19.

Les signataires exhortent donc les politiques et les « forces vives de la Nation » à « rechercher un consensus sur le processus électoral ». Ils proposent, pour y arriver, l’ouverture d’un « forum strictement limité au processus électoral ». Ce dernier essaierait d’obtenir un consensus sur les points suivants:

– réforme de la Ceni

– révision de la Constitution sur le rétablissement d’un scrutin présidentiel à deux tours; « ramener la décentralisation au niveau des territoires, villes et communes »; élargir la composition du Conseil supérieur de la Magistrature.

– modifier la loi électorale en vue de renforcer son inclusivité et sa crédibilité

– installation du bureau de la Ceni

Enfin, les signataires demandent au Président de la République d’obtenir l’engagement de « la communauté internationale dans la recherche de ce consensus ».

Cet appel est signé par les honorables Henri-Thomas Lokondo, Charles Makenga Ngombe, Jean-Marc Mambidi Koloboro, Juvénal Munubo, Patrick Muyaya Katembwe, Claudel André Lubaya, Jean-Jacques Mamba, Jacques Ndjoli, Delly Sesanga. Ont également signé MM. Paul Nsapu (société civile), Daniel Mukoko Samba (ex-vice-Premier ministre) et Jean-Pierre Muongo (ex-DG de l’OCPT).

Libre Afrique

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDCongo: appel à un consensus national sur les réformes électorales

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD