EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

Kinshasa : le marché central fonctionne à 90% malgré sa fermeture partielle

Article

Avant covid-19 est égal pendant covid-19 au grand marché de Kinshasa, appelé communément Zando. Depuis la levée du confinement de la Gombe, des milliers des vendeurs et acheteurs qui fréquentent ce lieu de négoce font fi des gestes barrières pendant que le Coronavirus sévit toujours dans la capitale. La fermeture supposée pour cause des travaux ne concerne que la partie des pavillons alors que le reste du marché tourne comme d'habitude. Ni aux diverses entrées du marché encore moins aux points de sortie on n'aperçoit nulle part des dispositifs de prévention de la maladie que l'hôtel de Ville de Kinshasa était censé installer.

Le commerce au marché central de Kinshasa "Zando" évolue à 90% en dépit des mesures de confinement prises par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation galopante de la pandémie de Coronavirus.

Alors que le gouvernement provincial n'a pas encore levé la mesure de confinement du marché central de Kinshasa, mais sur terrain DESKECO.COM, constate que les activités ont repris à 90 %. Ces mesures de confinement ne touchent qu'à une partie de Zando, à savoir l'avenue Ruakadingi où les mamans vendent des friperies ainsi que les pavillons de vente des bijoux.

Outre cela, l'on constate un fort désintéressement du respect des gestes barrières, par les vendeurs ainsi que les acheteurs. La distanciation physique n'est pas respectée. Dans les couloirs des avenues Itaga, Kato... où abondent les étalages des vendeurs, les clients fourmillent et se coincent, comme si de rien n'était. Une situation susceptible de favoriser la propagation de la Covid-19.

Le gouvernement provincial avait également exigé les dispositifs de lavage des mains avec du savon devant chaque boutique. Mais sur terrain la réalité est tout autre. Plusieurs boutiques des Ouest-africains et congolais passent outre cette mesure. Des clients touchent aux marchandises sans passer par le lavage des mains. Seuls quelques magasins des indiens ont placé ces dispositifs de lavage des mains.

Le port des masques est respecté presque totalement car des policiers commis à la surveillance du marché central exigent une amende de 5 000 FC à ceux qui se présentent sans masques. Ces mêmes policiers sont accusés d'être à la base de différentes tracasseries au niveau de ce marché. On peut bien remarquer des barrages placés dans quelques endroits où, ils exigent une somme d'argent pour passer.

Kinshasa reste l'épicentre de la pandémie à Coronavirus en RDC avec 6.978 contaminés. Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020 en RDC, le cumul est de 8.163 cas dont 3.983 personnes guéries et 192 décès.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

Kinshasa : le marché central fonctionne à 90% malgré sa fermeture partielle

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD