EADEV : L’environnement, l’agriculture et la politique pour le développement durable

RDC : "Le pays a été dirigé pendant 60 ans sans un Plan national stratégique de développement", (Marcelin Bilomba)

Article

Marcelin Bilomba, conseiller principal du chef de l’Etat en charge de l’économie et Finances a affirmé, au cours de l'émission "Le Grand Débat" animée à la radio Top Congo, que la République démocratique du Congo s’est dotée pour la première fois d’un Plan Nationale des Stratégies pour le Développement (PNSD) qu’au mois de janvier 2020, sous le leadership du président Félix Tshisekedi. Ce, depuis l’accession du pays à l’indépendance, le 30 juin 1960. A l’en croire, le système économique congolais a fait montre des inefficacités manifestes.

« Depuis 1960, l’économie congolaise a prouvé son inefficacité. Nous n’avons pas jusque-là changé le modèle économique congolais qui est basé sur les secteurs extractifs tournés vers l’exportation. Et ce modèle a échoué. Nous avons aujourd’hui besoin d’un système de production qui soit diversifié, pérenne, durable et surtout résilient. Il y a trois ans en arrière, depuis 2015, le Gouvernement passé a essayé d’avoir le Plan national des stratégies pour le développement (PNSD). Mais ce programme a été validé en janvier 2020 sous le leadership du Président Félix Tshisekedi. On peut dire que depuis 30 juin 2020, c’est en janvier 2020 que le pays s’est doté d’un PNSD qui a pour objectif de projeter le pays vers le développement », a dit Marcelin Bilomban au cours de cette émission, avant d'être demanti par Leny Ilondo de la Fédération des entreprises du Congo que sous Mobutu, le professeur Mulumba Lukoji avait proposé un Plan national des Stratégies pour le développement.

Marcelin Bilomba estime, cependant, que 60 ans après, la RDC doit orienter ses efforts dans l’accroissement des industries manufacturières afin de diversifier son économie.

« Nous devons orienter nos efforts dans l’accroissement des industries manufacturières pour diversifier notre économie au lieu de se contenter de puiser nos minerais et de les exporter vers l’extérieur. La manufacture est importante. Nous sommes fort en agriculture mais nos produits agricoles manquent la manufacture de transformation pour que la tomate produite à Mbanza-Ngungu ne puisse pas pourrir dans la même ville. On ne peut comprendre que la RDC puisse importer de la tomate alors que nous en produisons beaucoup », a-t-il soutenu.

Pour le Conseiller principal du Chef de l’Etat, le déséquilibre économique que nous connaissons aujourd’hui n’est pas lié à la venue de la pandémie de la COVID-19 mais plutôt à une mauvaise politique économique appliquée pendant plusieurs années dans les différents régimes qui ont géré la RDC.

« Il (le déséquilibre économique) vient de très loin. Nous n’avons jamais repensé la refondation économique de notre tissu productif. La COVID est juste venu montrer la défaillance commencée depuis 1960. Cette situation de crise n’est pas née de la Covid-19. On ne doit plus se contenter dans des politiques classiques. Il faudrait plutôt user des connaissances et de les adapter à la situation de notre environnement. Il nous faut des politiques non-conventionnelles, surtout au niveau de la banque centrale », a-t-il déclaré.

Jean-Louis Kayembe, Directeur général de la Banque Centrale du Congo en charge de la stabilité monétaire et des opérations bancaires et Leny Ilondo, président de la commission Industrie à la FEC, ont également participé à ce débat à caractère économique.

Desk eco

Vous pouvez télécharger ce document ici :

RDC : "Le pays a été dirigé pendant 60 ans sans un Plan national stratégique de développement", (Marcelin Bilomba)

Commenter

Chers lecteurs, les commentaires déposés n'engagent nullement eadev-agro-congo.com. Néanmoins, pour conserver un espace instructif et informatif, eadev-agro-congo.com se réserve le droit de supprimer tout commentaire indésirable ou contraire aux valeurs morales

Commentaires

CABD